AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
G. Eden Cromwell
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : Angel's Industry

MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Sam 12 Fév - 13:58

Mort ou vivant là était la question en sens propre mon coeur ne bas plus et mes organes ne fonctionnent plus donc je dirais que je suis mort. Cependant, je parle et je bouge tel un être vivant. Il y a donc de quoi être perdu. Mort ou vif, une question qui continuera éternellement d'être posée pour les vampire, je dirais que chacun à son avis sur la question. Mais moi, je n'en ai pas, je ne sais pas quoi en penser, d'un côté j'aimerais me croire vivant, mis j'ai perdu tout humanité du coup je ne peu pas trop me laisser croire que je suis vivant et humain, car je ne le suis point. Mais me dire que je suis mort est difficile aussi vu que je peu me mouvoir rire et même être triste.Entre ce que l'on pense et ce qui est, la marge est énorme. Et je vois bien que pour Shawn je suis vivant et d'un côté ça me fait plaisir que mon considère comme humain. je ne suis donc pas si cruel ?!

je lui ai offert un compliment après avoir été ouvrir la fenêtre pour qu'il puisse mieux respirer. Je trouvais que c'était un bon coup, disons que pour me faire avoir un orgasme pareil aussi vite faut être vraiment bon d'habitude ça viens après 20 minutes en général ou des fois ça vient pas du tout. Il m'avoua que c'était sa première fois, avec un garçon...non sans blague je l'aurais pas remarqué dit donc ! Bien sûr que ça c'était remarqué mais j'ai trouvé ça "mignon". Il me retourne le compliment mais disons que je suis as d'entendre que je baise comme un dieu --'

«Le pire c'est que tu le penses »

Murmurais en soupirant, continuant de fixant le plafond comme s'il s'agissait de a plus belle chose au monde. Ce garçon me rend complétement gaga, maintenant j'ai envie de rester avec lui. en plus du fait que je ne veuille nullement le mordre pour autre chose que me nourrir. Sa réponse par la suite ne m'aide nullement. je le regarde et frappe ma tête contre le mur. je déteste être dans un état comme celui-ci.

« Ça n'a rien de normal en effet je ne veux pas te tuer juste me nourrir de ton sang et je me rend compte que je suis contant que tu n'ai pas peur de moi comme les autres. Mais je ne comprends pas pourquoi...qu'est ce que tu aurais de plus que les autres ! »

Dis-je d'un air presque dépité. Il fait alors quelque chose que je crus impossible qu'on ose me faire. Il me pris dans es bras me faire un "câlin" Au début j'étais surpris. mais le pire dans tout ça c'est que j'ai passé mes bras autour de lui et j'ai été caché ma tête dans son cou pour un vrai câlin ! Mon dieu, je crois que je deviens fous ! Faire des mamours à un humain !!! C'est complétement pas naturel ! Et en plus maintenant mes pensées s'embrouillent et j'arrive plus à penser comme il faut et du coup j'ai des larmes de frustration qui se mettent à couler (les larmes de vampire, je tien à le rappeler c'est du sang) Je suis si désépéré que je pleur dans les bras d'un humain ! Mon dieu je crois que je ne pourrais jamais tombé plus bas que ça.

«Je suis vraiment pitoyable »

Lançais-je après un instant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
Shawn T. Trümper
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : LiveJournal


YOU && ONLY YOU
ORIENTATION SEXUELLE: Incertain
RELATIONSHIPS:
YOUR SECRETS:
MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Sam 19 Fév - 15:53

Bien sûr que je le pense qu'il était très doué. C'était un compliment je suppose. Il me plaisait, oui, mais je ne savais toujours pas si c'était moi-même qui le ressentant ou si c'était son sang qui agissait de cette façon. Bonne question. Pour moi, il était un humain comme les autres. Disons avec quelques particularités spéciales. Mais sinon il restait Eden, un être totalement vivant et pour qui … Des sentiments étranges se formaient en moi. Je fronçais les sourcils. N'importe quoi Shawn, tu ne peux pas ! Pourquoi pas ? Non … Peut-être ? Non mais j'en doutais. Enfin, je préférais vraiment ne pas y penser, même si ça me trottait extrêmement dans la tête. Je rouvrais les yeux et inclinais ma tête vers lui. Il n'acceptait pas mon compliment. Ah bon. Et oui je le pensais, il le savais parfaitement. Après « le pire », je ne pensais pas que ça avait des aires d'une insulte de rire à quelqu'un qui était un « bon coup ». Outch, c'est bizarre de pensée ça.

Son regard fixant toujours le plafond, je cédais à la tentation de l'admirer encore et encore. Allait-il partir ? J'en avais bien peur. Quand ? Je ne voulais même pas le savoir. Étais-ce comme dans les livres, que les vampires ne supportaient pas la lumière du jour ? Ou comme dans des films où ils ne peuvent juste pas être exposé à pleine lumière ? Un bruit me fit revenir sur terre. Il venait de se taper le sommet de sa tête contre le mur. S'il faisait ça, c'était que quelque chose le tracassait. Et je compris très vite de quoi il parlait. Je trouvais maintenant ça bizarre qu'il parle comme ça, lui qui avait été tellement sûr de lui.

Un soupir d'exaspération passait ma bouche. Lui faire comprendre rapidement que je tenais à lui … ou juste le faire taire en tout cas, parce que ses paroles n'étaient pas très cohérentes. Je bougeais à côté de lui et vins l'enlacer, le serrant contre moi. Au pire des cas, il me repousse ou me mord. Je ne risquais pas grand chose enfin de compte. Mes mains se reposèrent de part et d'autre de sa taille, tellement fine que j'aurais presque peur de le casser en deux. Heureusement, à ma grande satisfaction qui se traduit par un sourire comblé sur les lèvres, je sentis ses deux bras s'enrouler autour de ma nuque. Quand je disais qu'il était humain. Je souris davantage en sentant son visage dans mon cou.

Des gouttes me chatouillèrent le cou. Il … pleurait ? Ce n'était pas possible, à moins qu'il est cette faculté. Hésitant, je passais une de mes mains dans ses cheveux. Tout doux. Au moins, ils n'étaient pas collant et que je ne m'accrochais pas dedans. Je me sentais tellement « vivant » avec lui. Quel comble ! Je laissais le silence s'installer. Il avait l'air de se calmer. Jusqu'à ce qu'il rompe se silence. Inconsciemment, je serrais un peu plus mes bras autour de lui et m'approchais de son oreille.

« Tu es loin d'être pitoyable. Pour ce qui est de mon sang … tu peux en faire usage comme tu le veux de toute façon et d'une certaine façon, j'ai peur de toi … »
Mes dents mordirent ma lèvre. Je n'aurais pas du dire le dernier bout de phrase. Mais bon, savait-il déjà peut-être que j'avais la crainte qu'il parte et de ne plus le revoir. Pouvait-il ressentir la même chose ? Je laissais encore toutes ces questions de côté.

« Je ne sais pas comment tu vas prendre cette phrase mais … tu es un être incroyable »
Encore une bonne opportunité de te taire que tu laisses de côté ! Mais je voulais simplement lui dire, qu'il sache qu'il compte pour moi. Sa réaction ? Je n'anticipais rien. Qu'il me repousse ou pas, qu'il fasse autre chose, de toute façon, je me laisserais faire dans tous les cas possibles. Même s'il venait à partir ? Oui. Peut-être que mes mots le feront réfléchir et qu'il voudrait être seul. Ou que tu le blesses et qu'il n'est plus jamais envie de te revoir. Probablement aussi. Mais bon … Il était largement plus rapide que moi, alors pourquoi courir après l'irrattrapable ? Je posais pour la seconde fois mes lèvres sur sa joue, encore plus longtemps qu'avant. Cette sensation qu'il était plus que tout, différent et unique.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
G. Eden Cromwell
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : Angel's Industry

MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Dim 20 Fév - 16:26

Pleurer dans les bras d'un humain...si Amadeo l'apprenais je n'ose pas imaginer la tête qu'il ferait, peut être qu'il me brulerait vif pour me punir ou alors surement qu'il me renierait. je n'en sais foutrement rien tout ce que je sais c'est que j'aime être avec...Shawn. C'est pas n'importe quel humain pour moi. C'est Shawn. Et d'ailleurs ça fait 500 que je n'est plus pleuré. et là en une soirée se mec réussit à me faire chialer.

« Tu sais ce que ça signifie: tombé amoureux d'un vampire ? »

Demandais-je doucement alors que notre étreinte se désserrait. J'en profite pour essuyer un peu le sang qui coulait de mes yeux. Il paraissait très intéressé par ma question. Il ne dois certainement pas ce douté que c'est plus un fardeau qu'autre chose. Je le regarde de manière intense. S'il sortais avec moi cela serais un catastrophe pour lui et pour moi. De un parce que il ne peu me voir que la nuit. A moins que...je retrouve mon collier. Et puis viendra un jour ou il vieillira et ne voudra plus être avec moi et puis il mourra et je serais seul déséperé. Et en plus s'il deviens mon humain d'autre vampires risque de lui tourner autours et j'aime pas ça.

« Déjà ce n'est qu'a partir de 18 heures que tu peux me voir a moins que tu veuilles me tuer, ensuite sortir avec un vampire n'a rien de naturel je pense que toi et moi pourrions avoir quelques ennuis avec d'autre vampire. et au final moi je vais vivre toute l'éternité et au mieux tu ne partagerais am vie que pendant soixante ans ce qui n'est rien pour moi. »

Dis-je enfin en sortant les crocs. ça arrivais lorsque j'étais triste, en fait les crocs sortent quand on a pas l'a force ou l'envie de les retenir. Ma langue passe sur l'un d'eux, alors qu'il me dit me trouver incroyable. Je baisse la tête. Mais cela aiguisa ma curiosité, pourquoi me trouvait-il incroyable ? Je me redresse donc et me tourne sur le côté prenant appuis sur mon coude.

« Pardon, mais pourquoi ? »

Demandais-je doucement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
Shawn T. Trümper
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : LiveJournal


YOU && ONLY YOU
ORIENTATION SEXUELLE: Incertain
RELATIONSHIPS:
YOUR SECRETS:
MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Dim 20 Fév - 17:03

Shawn, oh oh ! Secoue toi et réveille toi. C'est pour toi que je fais ça. Je ne veux que ton bien. Si tes parents te voyaient comme ça … Mes parents m'ont mit dehors. Bien sûr, pour que tu arrêtes de foutre ta vie en l'air ! Alors que là, tu continues et tu la rends de plus en plus compliqué ! Je suis compliqué, c'est normal et je ne vois pas ce que je gâche. Ta vie Shawn ! Tu ne peux pas trouver une fille à aimer, épouser, avec qui avoir des enfants ? Non, ce n'est jamais ce que j'ai imaginé pour moi et je ne veux pas m'imposer à moi-même quelque chose que je pourrais pas vivre. Passer le reste de ma vie avec une femme que de toute façon, je finirais par blesser d'une manière ou d'une autre, même dans le vouloir ; ou être avec un vampire … C'est débile, admet le que tu as tort. Jamais. Je préférais être avec lui et n'être sûr de rien, quitte à ce qu'il me laisse tôt ou tard, qu'autre chose. J'ai décidé de choisir cette voix et je l'assumerais jusqu'au bout.

Sa question me donnait un frisson. Je ne le savais pas non, pas du tout même. Est-ce que j'étais vraiment amoureux au moins, bonne question. Je vis des gouttes rouges près de ses yeux. Du sang à la place de larmes, probablement, mais ce qu'il venait de me dire avait plus d'importance. Je bougeais la tête négativement, signe du fait que je n'avais pas la moindre idée d'une éventuelle réponse. Et je ne voulais pas chercher à essayer de faire des liens avec des contes, vu que ça reste de l'imaginaire, à l'inverse de ce qu'il me dirait. Donc je l'écoutais attentivement. Que la nuit; c'était comme les contes. Par contre, la suite devrait m'effrayer je suppose. D'autres vampires ? Je me doutais qu'ils n'étaient pas seuls, mais combien étaient-ils ? Bonne question. Les derniers mots me laissaient un peu … « dégoûté ». Mais je préférais faire abstraction de ça pour l'instant.

« Je pourrais changer de travail pour finir à 18h – dis-je avec un léger sourire qui disparut rapidement – pour ce qui est des autres vampires … tu as peur pour moi ? Sachant que le jour, personne ne peut m'approcher, je serais tranquille si je passe la nuit avec toi. Et … si tu ne veux pas des soixante années de ma vie que je te donne, je peux partir de cette ville je suppose ? »
Un peu provocateur, mais je voulais juste voir ce qu'il pourrait ressentir plus ou moins pour moi. Un sourire apparut sur mes lèvres en voyant ses crocs sortirent. Avait-il envie de me mordre ? On ne dirait pas. Il me demandait ensuite pourquoi je le trouvais « incroyable ». Un petit rire brisait mon silence pendant que je l'avais écouté. « Pourquoi ». C'était tellement évident, mais il fallait croire que je devais lui dire moi-même. J'arrêtais de rire et le fixais.

« Pourquoi tu es incroyable ? Je ne sais pas si c'est le fait que j'ai pu avoir de ton sang ou si c'est juste toi, mais tu es le premier garçon pour qui je ressens une attirance et ... oui voilà … »
Que dire de plus ? Ce n'était pas non plus comme si je lui ferais une déclaration d'amour hein, mais bon. Et puis, il n'avait pas besoin de toute savoir non plus. D'un geste assuré et sûr de moi, je passais mes doigts sur sa joues, pour les faire descendre dans son cou et sur son torse sous les draps. Une question me frappait : avait-il le droit de me changer en vampire ? Et des centaines d'autres se précipitèrent après ça : en aurait-il réellement envie ? Étais-ce la « vie » que je voudrais ? Je retirais mes doigts et baissais les yeux sur le haut de son corps qui n'était pas caché par la couverture.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
G. Eden Cromwell
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : Angel's Industry

MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Dim 20 Fév - 17:44

Soixante ans...pour moi c'est comme six mois pour moi un journée c'est une minutes... Rah tout passe plus vite étant donné que j'ai une éternité. Et je ne voulais pas qu'il parte simplement que si nous décidions de nous mettre ensemble je fait l'aimer, il deviendra mon compagnon et dans six mois...ou soixante ans il s'en ira rejoindre dieu me laissant saur airant sur cette terre sans pouvoir mourir. Et je dois bien l'avouer j'ai peur de perdre quelqu'un que j'aime. C'est pour ça que je tue mes victime pour pas m'attacher à elles, mais lui c'était trop tard dès notre premier regard j'étais pris au piège sans le savoir.

« C'est pas ce que je voulais dire imbécile » Je le traitais d'imbécile mais avec un ton de la voix particulièrement gentil. « J'ai juste pas envie de m'attacher et devoir ensuite te perdre. En général un vampire n'a qu'un seul compagnon ou compagne. En général ça pose pas de souci vu que les deux sont des vampire mais toi tu es un humain.... Et pour toi, soixante ans c'est toute ta vie mais pour moi j'ai l'impression que c'est dans six mois. »

Dis-je doucement comme pour lui expliquer pourquoi soixante ans ne me convenait pas vraiment. Je ses sa main chose du ma peau de glace il parcoure ma joue mon cou, mon torse et mon ventre et je le laisse faire. Et je ne peu m'empêcher de sourire à ce qu'il me dit.

« Le sang en est peut être un peu responsable mais, si tu est attiré par autre chose de su sexe avec moi c'est que c'est pas le sang. »

Je souris alors que ses pensées envahisse ma tête. Non il pense déjà à la transformation ?! Mais il est fou . Il ne sais pas que ça nous brise qu'on à plus de vie après. En général les vampire préfère souvent tuer que transformé à moins que l'humain soit sur le point de mourir. je viens sur lui et l'embrasse tendrement.

« J'ai le droit mais je ne pourrais pas le faire avec toi »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
Shawn T. Trümper
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : LiveJournal


YOU && ONLY YOU
ORIENTATION SEXUELLE: Incertain
RELATIONSHIPS:
YOUR SECRETS:
MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Dim 20 Fév - 19:38

Mon sourire se cachait sous les draps que je remontais sur moi. J'avais presque froid maintenant. Ça m'amusait qu'il me traitait d'imbécile, parce qu'il n'était pas convainquant, ni pas du tout convaincu en fait de cet insulte lui-même. Je trouvais ça mignon ce qu'il me disait. Limite je pourrais vraiment croire qu'il s'attacherait à moi. Je comprenais un peu mieux, mais bon, ça m'agaçait toujours de ne pas avoir de solutions. Je soupirais sous la couverture en marmonnant un « D'accord » J'entendais ses prochaines paroles et relevais les yeux vers lui, surpris. Donc son sang, c'était mon excitation, mais ce que je pensais d'autre n'y était pas du. Hum, est-ce que je pouvais vraiment m'attacher à lui après ce qu'il m'avait dit ? J'en savais rien du tout au final. Il n'avait pas l'air d'être emballer par l'idée.

Je le sentis bouger et souris en le voyant sur moi, accueillant son baiser avec plaisir. Je fronçais les sourcils. Je ne lui avais pas permis de fouiller dans ma tête. Mais bon, il n'y apprendrait pas grand chose finalement, mes vieux souvenirs sont plus des miettes qu'autre chose, rien de passionnant. Une lueur d'espoir se formait en moi. Il en était capable alors … pourquoi il ne pouvait pas le faire alors ?! C'était illogique. Je me soulevais un peu pour l'embrasser et passais mes bras autour de sa taille.

« Je comprends que tu ne veuilles pas t'accrocher à moi, mais pourquoi tu ne pourrais pas le faire ? »
SHAWN ! Fais pas ça hein, t'es taré ! Non mais il n'acceptera même pas ! Mon cœur battait en accélérer. Autant savoir pourquoi je vis et pourquoi je veux « vivre » avec quelqu'un. Je l'avais choisit, c'était lui. On ne se connaissait pas depuis longtemps mais il avait réussit à me faire tourner la tête, c'était inconditionnel. Au pire, il n'aurait qu'à me tuer. Quelle vision intelligente …

« Et si je m'accroche trop à toi, tu feras quoi ? »
Tout de suite le demander comme ça je saurais à quoi m'en tenir. Mes mains glissèrent dans son dos pendant que je le faisais doucement venir contre moi. Devrais-je laisser éclater mes sentiments ou ce que je pense ressentir ? Ça ne fait que quelques heures que tu le connais, ce n'est pas comme si tu pouvais affirmer que c'est l'homme de ta vie ! Et si un jour par le plus grand des hasards il te transforme et que tu ne l'aimes plus, que tu veux une femme et des enfants ? Tu auras juste l'éternité pour pleurer ! C'est ça les risques avec les choix, l'inconnu, mais j'étais prêt à l'accepter.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
G. Eden Cromwell
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : Angel's Industry

MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Dim 20 Fév - 20:14

Voyant que mon humain commençais a frissonner je vais fermer la fenêtre qui se trouvait être grand ouvert puis reviens au lit. J'aimais regarder son corps et le toucher. Il était terriblement désirable des formes excise et un sexe...mon dieu je ne vous en dirais nullement davantage. Enfin bref, je découvre légèrement son torse pour ainsi le lui caresser jouant avec ses tétons, je voyais bien que ce que je lui disais l'intriguait et aussi le décevait. C'est pourquoi, je me mis à califourchon sur lui et je vin l'embrasser de la manière la plus tendre possible. Ce n'est pas que je ne souhaite pas m'accrocher, je le suis déjà sinon je l'aurait tuer.

« je suis déjà accroché a toi. Tant mieux pour toi sinon tu serais mort. Mais c'est aussi parce que je me suis attaché que je ne peu pas te transformer. En transformation je ne la souhaite même pas à mon pire ennemi, c'est tellement douloureux qu'on a l'impression que des tas de pieu nous transperce le corps, ensuite on nous tue vraiment et quand on se réveille on meurs de soir on un gout de mort dans la bouche, on et froid et ça »
Je pas ma main sur ton coeur « Ça ça n'existe plus, tu n'a plus faim et tu deviens un monstre. »


Dis-je doucement avant de m'allonger entre tes jambes posant mon menton sur son torse et je le regarde. sa question par la suite me fait sourire et mes crocs effleurent sa peau si douce. et à l'odeur si délicieuse.


«Je m'occuperais de toi et te protégerais du mieux que je le pourrais, jusqu'a ce que tu ne veuilles plus de moi. »


Dis-je doucement. Ma langue parcoure son torse et lèche son téton gauche puis je remonte vers son cou et son oreille. alors que mes mains descendent et se glisse entre nous effleurant son bas ventre.


« Je crois que j'ai trouvé mon compagnon »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
Shawn T. Trümper
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : LiveJournal


YOU && ONLY YOU
ORIENTATION SEXUELLE: Incertain
RELATIONSHIPS:
YOUR SECRETS:
MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Lun 21 Fév - 16:13

Sa silhouette se déplaçait dans ma chambre pour aller fermer la fenêtre. Je suivais des yeux ce magnifique corps – nu bien évidemment – qui mouvait et dont je n'arrivais décidément plus à me passer déjà. La raison avait abandonné le combat et ce n'était plus que mon cœur qui battait de cette merveilleuse mélodie. J'appréciais chacun de ses gestes, aussi banals pourraient-ils être, ainsi que son corps. J'en frissonnais rien que d'y penser. Quand il revint sur moi, je le remerciais mentalement pour la fenêtre, ayant déjà moins froid, en plus de sentir sa peau contre la mienne; aussi froide soit-elle. J'eus un sourire incontrôlé en l'entendant dire qu'il était déjà accroché à moi. Tant mieux. Et oui, ça aurait été dommage que je meurs. Mais qui pour me pleurer ? La description de la transformation qu'il me faisait me paraissait pas très agréable, mais bon, disons que j'aurais le temps de le faire changer d'avis. Le temps. C'était bien ça le problème. Donc j'essayerais déjà d'avancer le plus d'arguments possible pour lui faire comprendre que je l'envisage fortement.

« D'accord, ça n'a pas l'air sympathique, mais imagine moi dans dix ou vingt ans … Je serais devenu laid et tu ne voudras plus de moi »
Je piquais un fard à ce que j'avais dit. J'ai comprit, je l'aime. Ou bien c'était aussi un peu de la faute de sa main sur mon cœur. Il arriverait à me faire de l'effet tout le temps. Pour ce qui est d'être un monstre, c'était le cadet de mes soucis. Tant que j'étais avec lui, je m'enfichais du reste. J'écartais doucement les jambes pour qu'il se faufile entre, retenant un gémissement en sentant ses dents sur ma peau. Je baissais les yeux vers lui. La perfection avait donc un nom et je l'avais trouvé.

« Je voudrais toujours de toi Eden » lui murmurais-je.
Für immer du und ich, für immer jetzt. J'espérais plus de quelques années avec lui, beaucoup plus de temps d'ailleurs. Je le ferais changer d'avis, j'en étais certain. J'avais déjà d'autres idées à avancer … mais elles partirent très vite quand sa langue parcourait ma peau, me faisant gémir cette fois-ci assez fort pour qu'il l'entende. Sa main plus basse me fit me cambrer sous lui, me laissant un instant pour frotter plus fort mon sexe sur sa main. J'ouvris les yeux vers lui, un grand sourire aux lèvres.

« Je crois que j'ai trouvé la personne que j'aime »
Une de mes mains jouait avec une mèche de ses cheveux, tandis que l'autre descendait sur le bas de son dos. J'approchais mes lèvres des siennes et l'embrassais en surface, avant de laisser ma langue caresser ses canines toujours dehors. Je laissais mes doigts frôler sa peau, passant mon autre bras autour de sa nuque pour le coller à moi et prolonger le baiser, le rendant plus intense, brûlant … amoureux. Certaines personnes pourraient trouvé ça insensé que je reste avec lui, après tout ce qu'il ma dit, mais je n'ai pas peur et je tiens trop à lui. Trop ? Non en fait, juste assez. L'amour peut rendre aveugle, mais moi je vois très bien qui il est, ce qu'il pourrait faire et le fait qu'il tient aussi à moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
G. Eden Cromwell
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : Angel's Industry

MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Mar 22 Fév - 1:16

Je n'ai jamais vécu une chose si semblable un être humain voulant de moi pour autre chose que du sexe et qui plu est serais prêt a sacrifié sa vie pour vivre une éternité avec moi cela me fait de l'effet évidemment. comment réagir, je suis terriblement touché évidemment jamais personne n'est mort pour moi... Du coup c'est vrai que ça me fait quelque chose le fait que cet être humain veuille donner sa vie juste pour passer l'éternité avec moi. Pourtant tout cela est contre nature. Mais quand on y pense, un vampire est contre nature donc en fin de compte tout ce qui se rapporte à moi est contre nature.

« Lorsqu'un vampire s'attache il ne s'attache pas au physique de son partenaire. Crois moi que tu ne voudra plus de moi bien avant moi. Car après tout tu vieilliras, tu fondra une famille et au finale tu aura l'age d'être mon père puis mon grand-père. Mais c'est tellement idiot...Car je serais toujours plus âgé que doit de plusieurs siècles. »

Dis-je tristement en caressant ton torse alors que je me plaçais entre te jambe pour sentir ton corps contre le miens. Je n'hésitais pas à laisser mes crocs dehors parce que je sentait que...ça te fascinait, mais pas comme quelque chose de curieux mais en réalité j'avais l'impression que tu me préférais les crocs dehors c'est bête pas vrai ? Par moment j'ai honte de ce que je peu penser.

« Les mots toujours et jamais ne conviennent pas aux humaine, ils ne connaissent pas l'impacte que cela peut avoir, surtout sur un immortel. »

Dis-je avec douceur tout en commençant à l'aguiché comme tout à l'heure, après tout j'ai encore deux heures et demi avant de devoir m'en aller. Ma main se dirige sans gêne, aucunes' contre son bas ventre alors que lui capture mes lèvres, passant a langue sensuelle contre mes crocs. Les mors qu'il murmura par la suite me firent l'effet d'une bombe là au gisait mon coeur, mort depuis 500 ans. je caresse sa peau toute chaude et je sens que je frissonne. Non je en pourrais jamais le transformer... je...je l'aime trop. Je serais pas capable de lui infliger ça je supporterais pas que ça peau devienne aussi froide que la mienne et que je n'entend plus les grands badaboums de son coeur de plus pouvoir goûter son sang si pur et ne plus le voir transpirer comme un taureau quand on fait l'amour. Je ne veux pas qu'il ne ois plus humain. Car je croire que son humanité m'humanise aussi un peu et c'est pas plus mal de ne pas toujours paraitre méchant.

«Moi aussi avec 578 ans et des poussières »

Murmurais-je doucement au creux de son oreille avant de me mettre sur le dos juste à côté de lui pour qu'il vienne sur moi, je souhaitais qu'un humain me domine sous tous les angles. Mon dieu qu'elle humiliation pour ma race et pourtant je m'en fou complétement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
Shawn T. Trümper
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : LiveJournal


YOU && ONLY YOU
ORIENTATION SEXUELLE: Incertain
RELATIONSHIPS:
YOUR SECRETS:
MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Mer 23 Fév - 12:26

Arriverait-il toujours à trouver des arguments contre ce que j'essayais d'avancer ? Hum, je trouverais une solution de toute façon. Au pire, je pourrais trouver un autre vampire qui me transformerait, non ? Finalement, ce n'était peut-être pas une bonne idée, sauf si je voulais me faire tuer rapidement. Je ne désirais pas autre chose que lui, même s'il me disait que j'aurais une famille et tout ça. Ça me paraît tellement absurde en étant avec lui, rien que d'y penser. Vieillir. J'allais donc devoir m'y faire. Lui resterait figer dans le temps, pendant que moi je mourrais petit à petit. Dire qu'il pourrait m'offrir l'éternité. Je soupirais doucement à la fin de ses paroles. N'avait-il vraiment pas envie de le faire, ou ne voulait-il juste pas me voir souffrir … comme lui avait pu souffrir il y a longtemps auparavant ? Il y avait tellement de questions que j'aimerais lui poser, mais il se lasserait sûrement la cinquantaine passée et je préférais profiter du moment présent que d'autre chose pour l'instant. J'aurais encore quelques années pour lui demander tout ce que j'avais en tête sauf si …

« Et si je mourrais demain ? »
Non pas que je veuille mettre fin à mes jours, mais un accident est vite arrivé, en plus d'avoir peut-être la visite d'autres vampires si on découvre qu'il est avec moi. Simple supposition toujours. Mon souffle se crispait sous ses dents. Il aurait été sûrement plus simple pour lui de me tuer. Je ne regrettais pas de mettre laisser faire. S'il n'avait pas été là se soir, j'aurais passé la nuit à faire des cocktails pour des hommes qui m'auraient regarder perversement et me faisant sans cesse des avances, puis j'aurais terminé et je serais rentré vers l'heure à laquelle je pense que nous sommes, une douche et j'aurais dormi. Finalement, je préférais les évènements présents.

« J'imagine assez bien ce que représente le mot "toujours" pour toi »
L'éternité. Toujours. Sans jamais voir la fin. Le baiser restait doux, pendant que plus bas, mon corps chauffait extrêmement vite, comme lui arrivait si bien à le faire. Je souris en entendant son âge réel. Je m'assis, puis me relevais à peine pour me mettre sur lui, déjà totalement excité. Pour moi non plus, ce n'était pas que physique, mais faire comprendre à un être immortel que l'on aime plus que pour autre chose que ça, je trouve ça compliqué. Et je n'étais pas encore près à dire ces mots, même si je les pensais déjà très fort dans tout mon corps et surtout mon cœur.

« 578 ? Hum … Ça ne change rien pour moi en tout cas »
Entre ses jambes, je posais mes lèvres sur les siennes, juste pour l'embrasser passionément. Arrivait-il à comprendre que je l'aime pour la personne qui l'est et non pour juste l'apparence qu'il dégage ? C'est certain, normalement, s'il n'avait pas été un vampire, je n'aurais jamais pu me retrouver en face de lui. La médecine na pas encore avancé jusqu'à ce qu'une personne vite plus d'un demi siècle. Mais ce n'était sûrement pas du au hasard. C'est humain de croire au destin, au hasard et tout ça. J'aimerais bien savoir aussi plus sur lui, sa vie d'avant et comment il a pu tenir tout ce temps sans personne à aimer. Je sais la "raison", il n'est plus humain et il n'a plus ce battement au niveau du cœur, mais il n'en reste pas moins vivant selon moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
G. Eden Cromwell
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : Angel's Industry

MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Jeu 24 Fév - 1:28

J'avoue que j'étais tiraillé entre mon envie égoïste de ne pas le perdre et la raison qui ne cesse de me dire qu'il le regrettera. Il m'a fallut 500 ans pour m'accepter tel que je suis. J'ai tenté plusieurs fois de m'assoiffer simplement parce que je ne supportait pas l'être que j'étais. Et j'ai peur qu'il regrette mon geste une fois que c'est fait et qu'il m'en veuille. Parce que je ne suis pas sûr de supporter le fait qu'il m'en veuille, cet homme...J'ai jamais ressenti un truc aussi fort, je le considerait déjà comme mien, je ne pouvais pas concevoir qu'il en soit autrement, on c'est trouvé et je crois dur comme faire un destin...Voilà pourquoi j'ai vécu si longtemps, c'est parce que je n'ai pas trouvé ce que je cherchais durant ma vie d'humain...Parce que ce dont j'avais besoin à vu le jour 558 ans plus tard. Ma airence prendrais enfin un sens.

Je crois comprendre qu'il à des tas de question à mon sujet autant sur les vampires que sur ma vie d'avant tout ça. Ah ma vie d'avant n'avais rien de bien glorieux, j'étais le fils d'un fou furieux qui ne savais se contenter de ce qu'il recevait et qui en demandait davantage ce qui à causé sa perte ainsi que la mort de ma fiancée, de mon fils et la mort de ma mère. La sienne aussi mais lui l'avais mérité, Enfin je ne sais pas si le fait d'avoir eut la tête tranchée et cela en plusieurs coups de hache ai été mérité mais sa mort l'était.

Sa question me fit relever la tête j'avoue que je ne comprenais pas vraiment ou il voulait en venir. Je le regarde sans comprendre un instant. Bah oui c'est vrai il pourrait mourir demain si c'était son heure un bus, un piano qui tombe du ciel un pot de fleur, tous les scénarios sont possible.

« Tu sais je suis partagé mon côté égoïste m'ordonne de te transformer sans attendre Et d'un autre côté j'en ai voulu à mon créateur plus de 4 siècle et demi de m'avoir transformé. C'est de loin pas un bénédiction d'être un vampire tu doit couper les ponts avec ta famille et tes amis et peu à peu tu perds ton humanité et tu deviens un monstre...»

Dis-je d'un voix lente en caressant son torse avec le bout tranchant de mes canines, je faisais bien attention de ne pas le percer. Il avoue assez bien imaginer ce que signifie pour moi le mot toujours mais...on ne se rend compte de ce que c'est que lorsque l'on est immortel. je souris gentiment. Alors que je lui caressais le ventre il vint directement se mettre sur moi d'un air entreprenant. Et moi j'aimais être dominé de la sorte cela dit se sera du sexe doux...Mon dieu si je le transforme on deviendrais de vrai bêtes sauvage au plumard.

« Mhh toi si je te transforme je sens que y aura du sang et que ça peu faire pas mal de bruit un pieu...déjà qu'en général entre deux vampire c'est hardcore mais si en tant qu'humain déjà tu chevauche un vampire se sera pas hardcore mais carrément gore ! »

Dis-je avec un sourire alors que ma main frôlait son membre déjà fort excité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
Shawn T. Trümper
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : LiveJournal


YOU && ONLY YOU
ORIENTATION SEXUELLE: Incertain
RELATIONSHIPS:
YOUR SECRETS:
MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Jeu 24 Fév - 10:55

« Tu dois couper les ponts avec ta famille et tes amis » Mon souffle se crispa un instant. Je n'avais rien à perdre alors, bien au contraire. Je serais avec lui pour l'éternité et je n'aurais plus de compte à rendre à mes parents qui me croiront sûrement morts, si ce n'est pas déjà fait vu qu'ils ne cherchent même pas à prendre de mes nouvelles, et mes anciens amis non plus. Pour ce qui est de perdre mon humanité et devenir un monstre, je ne pouvais pas me prononcer là-dessus, mais j'avais déjà du mal à y croire en le voyant se comporter avec moi. Et puis, je ne voulais pas rester son humain fragile. Mon choix était fait, il faudra juste que je le convaincs assez pour qu'il le fasse. Si ce n'était pas aujourd'hui, ce serait demain soir, etc … jusqu'à ce qu'il le fasse, bien évidemment.

« Je n'ai personne à part toi, donc ne rien perdre finalement et pouvoir t'aimer indéfiniment me fait plus envie que tu pourrais le penser »
Ses prochaines paroles me firent rire. Ne pas transpirer, ne pas avoir un cœur à contrôler pour savoir si l'on est pas proche de l'arrêt et tout ce qui est humain quand on couche avec quelqu'un, tout ça disparaîtrait, et ce serait encore plus long et intense. Rien que d'y penser, j'en avais des frissons d'envie. Je me cambrais contre sa main pour gémir et m'allongeais sur lui, l'embrassant violemment – le plus violemment qu'un humain puisse faire, on s'entend – et pressais mon corps contre le sien.

« J'essayerais de rester le même le plus longtemps possible – lui dis-je en stoppant le baiser – mais je dois avouer qu'il y a beaucoup d'avantage si je deviens comme toi »
Lui adressant un sourire, je cherchais avec ma main la boîte de préservatif. Que je trouvais moyennement rapidement. L'heure était devenue superflu. Même si l'angoisse qu'il puisse partir à n'importe quel moment remontait doucement en moi. Dans quelques heures avec l'aube je pense, et je le reverrais après que le soleil soit coucher. Ça me donnerait le temps d'aller démissionner de mon travail et d'en trouver un de jour, le temps de trouver le moyen qu'il me transforme. Cette envie deviendrait une obsession jusqu'à ce qu'il le fasse. Je ne pourrais pas lui en vouloir d'être égoïste, car c'était aussi ce que je voulais.


( petit et pas très détaillé, honte à moi >< je me rattraperais au prochain post ♥ au fait, sublime avatar *o* )
Revenir en haut Aller en bas
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
G. Eden Cromwell
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : Angel's Industry

MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Jeu 24 Fév - 23:41

Ce qu'il m'avoue me fait frissonner. Il à envie d'être avec moi...Plus que ce que je pourrais imaginer. Si j'avais encore été humain...Oulalala je serais rouge telle une pivoine mon coeur se sera emballé et j'aurai commencé à avoir très chaud. Je je l'aurais sans doute embrasser jusqu'à manquer d'air. A la place je frissonne...bêtement et je lèche ses lèvres avec envie pas uniquement des désir sexuel, on est bien d'accord. Son corps me donne envie mais je crois que s'il n'était pas en train de bander entre mes cuisses je n'aurais pas forcément pensé à refaire l'amour se soir.

« Tu finiras pas me coincer avec des arguments pareils »

Murmurais-je à son oreille en caressant son torse tout en pinçant parfois les bouts de chair durcis se trouvant sur son buste. Je sentais cette envie grandissante d'être comme moi telle une obsession. J'ai jamais vu un être humain si pressé de mourir j'avoue que c'est assez... flippant à vrais dire. Il cherche maladroitement les préservatif...Qu'ils aillent au diable. Mes doigts viennent s'entremêler au sien et ramène sa main sur mon corps pressée de le recevoir une nouvelle fois cette nuit

«Quel sorte d'avantage mise à part le faite d'être immortel ? »

Demandais-je alors que je me mis sur toit léchant la peau de ton ventre et en descendant très lentement je rétracte mes crocs, parce que pour ce que je désirs faire les dents risquent de me poser problème. Mes main caressent ses cuisses et je relève la tête et croise son regard attendant qu'il me donne sa liste davantage. je tonne un coup de langue à son entre jambe pour l'incité à parler davantage. J'étais impatient de savoir comment il voyait la vie d'un être des ténébres. Je donne un second coupe de langue avant de débuté une fellation.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
Shawn T. Trümper
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : LiveJournal


YOU && ONLY YOU
ORIENTATION SEXUELLE: Incertain
RELATIONSHIPS:
YOUR SECRETS:
MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Ven 25 Fév - 9:54

Quelques frissons de sa part me firent sourire. Je sentais qu'il comprenait enfin ce que je ressentais et mon choix. Je le fixais avec un regard noir de désir. J'espérais juste que quand je serais transformé, mes envies avec lui s'atténueront. Mais j'en doutais à l'avance. Disons que son corps me rend un peu trop excité, trop rapidement surtout. Autant profiter des derniers instants où j'ai le cœur qui part tellement fort que j'ai l'impression qu'il sort de mon torse, de ma peau qui dégouline presque de sueur avec lui et de mon souffle que je suis obligé de stabiliser pour ne pas tomber dans les vapes. Je pouvais constater que l'envie était partagé, bien évidemment. Son murmure me fit sourire. Tant mieux si je le coinçais avec mes arguments, voilà tout le stratagème que je mettais en place (a) Comme si j'allais abandonné si facilement. De loin non. Sauf que je ne pus répondre, gémissant sous ses nombreuses caresses et pincements. Tout était déjà tellement désordonné dans ma tête. Je me laissais totalement faire, appréciant chacun de ses gestes avec de plus en plus d'excitation, essayant de ne pas aller trop vite non plus.

Un de ses gestes me fit limite sursauter. Je sentis sa main prendre la mienne et y croiser nos doigts. Mon cœur cogna très rapidement. Il se finit vite, mais sur le coup, je restais un peu en pause. D'habitude, je sers les poignets des filles avec qui je baise, la nuit passe et c'est tout. Même les baisers sont en option. Alors recevoir tout ça d'un coup, ça me déstabilisait maintenant. Mais l'agréable sensation dans mon ventre me fit à nouveau sourire béatement. Heureux. Sa question m'échappa presque, sauf que je ne pris pas le temps même d'y penser. Je me retrouvais en un instant sur le dos, regardant Eden « prendre les commandes ». Sa bouche descend, pendant que j'essaye de réfléchir, mais ses mains sur mes cuisses me coupent le souffle. Je repris vite ma respiration et relevais à peine la tête pour le regarder. Mon ventre et bas de ventre se contractèrent. J'imaginais déjà ce qu'il allait me faire.

« Je … Par exemple, vivre uniquement la nuit pour faire la fête … Hum ! »
Ce long gémissement rauque qui venait de sortir d'entre mes lèvres était dû à sa langue que je venais de sentir sur mon sexe et qui m'avait fait de même me cambrer en avant, faisant aussi partir mon bassin vers le haut. Je calmais mon cœur l'espace d'un moment et repris.

« Pouvoir … voir plusieurs époques, rencontrer des gens par milliers … Han Eden … »
Deuxième fois. Pensant reprendre là où je mettais arrêter, seulement un cri de plaisir vint de ma gorge. Mes yeux se fermèrent automatiquement, laissant juste mon corps bouger sous les spasmes d'excitation qu'il me faisait subir avec cette fellation … très bien commencé et qui me faisait voir des étoiles. Je m'accrochais au drap, haletant car l'air était redevenu tellement lourd et chaud, alors que j'essayais de contrôler un minimum mes hanches pour qu'elles ne partent pas trop en avant. Je ne pouvais plus penser du tout. C'était comme si mon cerveau avait été éteins et que tout ce que je puisse faire, c'est respirer et apprécier pleinement ce qu'il me faisait. Je lâchais le tissus qui n'était autre que le drap d'une main, et la faufilait dans ses cheveux, les caressant doucement – du mieux que je pouvais faire – en essayant vainement de placer deux mots correctement, puis abandonnais très vite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
G. Eden Cromwell
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : Angel's Industry

MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Dim 27 Fév - 18:50

Je le sentait tellement fort.. il ne désirais que cela... être transformer rien ne semblais plus important à ses yeux il ne pensait qu'a cela il s'imaginait avec des crocs et surtout... avec moi. il imaginait des scène érotique n tant que vampire. Toues ses pensées.. je n'ai jamais rencontrer un être humain rêvant à se point de devenir immortelle avec tous ses désavantages. Ce qui est étonnant c'est qu'il comprenait les désavantage. Le possible ennui le fait de ne plus pouvoir manger réellement. Amadeo va sans doute me tuer après cela. je n'ai jamais transformer quelqu'un. C'est un mélange de sang extrêmement précis. je sors à nouveau mes crocs après avoir stopper ma fellation. je le voyais trembler de désirs. Bon autant l'envoyer au septième ciel, ainsi il ne se rendra pas compte de se qu'il se passe.


« Le fête...la fête... bébé tu verra tu t'en lasse très vite »


Je m'assoie sur lui le laissant me prendre. Nous étions dans la même position que la première fois, moi dessus et lui qui monte violemment le bassin pour me fait hurler. Je me mords doucement le poignet et dépose ensuite les plaies sur ses lèvres ainsi il commence a boire avec envie mon sang. Moi je plante au même moment les dents pointue dans son torse proche de son coeur et commence également à boir. nous faisons cela tout en continuant de faire l'amour lorsque je le sentais faible je nous stoppait tout les deux et l'incitais à me donner un dernier coup violent et profond

« Pardon...»


Je prend sa tête et la tourne avec violence jusqu'à entendre à "craque" sourd et affreusement terrifiant. Des larmes se mirent à couler des mes yeux... alors que mon humain tombait raide mort sur l'oreiller. Je me retirais si dans 30minutes il ne s'éveillait point cela signifiera que le mélange a échoué et que donc la transformation est un échec et...qu'il est mort.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
Shawn T. Trümper
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : LiveJournal


YOU && ONLY YOU
ORIENTATION SEXUELLE: Incertain
RELATIONSHIPS:
YOUR SECRETS:
MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Dim 27 Fév - 22:20

Il arrivait à me faire éprouver tellement de sentiments à la fois que c'en n'était même plus humain. Logique Shawn, c'est un vampire. Tiens, ça faisait longtemps que la raison n'avait pas essayé de me remettre sur ce que l'on appelle "le droit chemin". Elle devait avoir comprit qu'elle n'avait aucune chance. J'avais choisit et elle allait disparaître, comme beaucoup d'autre chose, mais ce qui comptait pour moi ce n'était que d'être avec lui. Sa voix me fit frémir. J'étais totalement en transe que je vis à peine ses petites dents sorties. Je souris à ses paroles, avant de me concentrer sur lui. Mon bas de ventre me brûlait affreusement, mais la libération était bien proche. Je tenais fermement ses hanches, pendant que les miennes s'activaient déjà pour le faire crier. Ce que je faisais moi aussi. Cette deuxième fois était plus violente que l'autre je trouvais. Non pas que la première est été douce à n'importe quel moment, mais c'est différent, plus bestiale en quelque sorte.

Alors que j'avais les yeux mi-clos, je sentais quelque chose sur mes lèvres. J'ouvris les yeux et me retrouvais avec le poignet en sang d'Eden devant ma bouche. Je ne demandais rien, je savais – plus ou moins – ce qu'il allait arriver. J'aspirais et léchais avidement sa plaie, savourant son sang, malgré le goût amer qu'il me produisait à force d'en prendre. Mon torse se soulevait, en même temps que mes hanches, quand je sentis une douleur près de mon cœur. Je fermais les yeux. Inutile de regarder et il fallait que je maintienne la cadence.

Sauf qu'au bout d'un moment, je dus ralentir sentant mes forces s'évaporer. Je sentais son poignet s'enlever, ainsi que ses dents. J'essayais de respirer, mais même ça était devenu compliqué. Si j'avais peur ? Toujours pas. Je savais ce qu'il se passait. Toujours plus ou moins. Je regardais mon vampire et souris. C'était seulement un léger sourire, rien que d'étirer mes lèvres devenaient difficile. Je savais ce qu'il voulait, et dans un ultime coup de bassin, j'entendis ses excuses. Mon dernier cri fut étouffer. C'était comme si un éclair avait jaillit de nulle part.

Plus rien. Aucune émotion, aucun mouvement. Le néant. Je n'entendais plus la pulsation de mon cœur battre. Il avait cédé. Je ne voyais qu'une chose. Eden. En boucle, encore et encore et ça ne m'était pas désagréable. Puis, plus rien. Noir. Si j'avais encore un cœur, celui-ci se serrait tordu sous la souffrance. Ma respiration se coupa. Logique, je n'avais plus rien pour me faire happer le moindre air possible. Et je me sentais couler, voler, … Mourir. Normalement, on voit sa vie défilée devant ses yeux. Foutaise. Il n'y avait que cette absence totale de couleur.

Une douleur déchirante. Je me rappelais de ce qu'il m'avait dit, les pieux dans tout le corps. La souffrance était déchirante, mais je serrais les dents. Encore plus mal. J'en gémissais de douleur. Je ne pensais pas pouvoir subir pire qu'une fracture ou un accident dans la vie. J'avais tort. Les yeux fermés, j'espérais juste que ça s'arrête. Mais ça faisait de plus en plus mal, m'arrachant finalement des cris de douleur. Est-ce que tout ceci aurait une fin ? J'avais l'impression que des siècles passaient. « Eden … où es-tu ? » Tiens, j'arrivais à penser. Mais je ne pus en faire davantage. Ma gorge s'asséchait et un mauvais goût y prit place … la mort.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
G. Eden Cromwell
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : Angel's Industry

MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Dim 27 Fév - 23:13

"Pardon..." voilà le seul mot que j'ai pus dire avant de prendre sa tête et de briser sa nuque comme une allumette. Pauvre garçon...Maintenant il allait souffrir comme une bête pour autant que mon opération ai réussi. De nature pudique me me rhabille et couvre son corps en sueur du drap et tenant doucement ta main. Prier dieux ne servirait pas à grand chose vu que je suis une créature de satan. Cependant je prie une force supérieur d me le rendre. Après tout certaines pratique de mon époque ne peuvent s'oublier. Mon latin me reviens d'ailleurs et je commence a prier en latin. gardant sa main dans la mienne un instant. Alors que les sang continuais de couler de mes yeux de manière incontrôlable. La souffrance d'un vampire et peu exprimable je en sais point comment vous dire ce que je ressent car la souffrance n'est nullement pareil à celle des humains.

Pourtant mon oeil jeta alors son dévolu sur le réveil digital et je fut pris de panique voyant poindre 4:32 AM. Que faire ? Oh et puis merde ! Je l'enveloppe dans sa couette comme un bébé, prenant tout de même un minimum comme des sous-vêtement et un pantalon puis je sors à une vitesse fulgurante, je sentait déjà poindre la lumière c'est pourquoi je couru le plus vite possible jusqu'à chez moi. Je descendis dans ma chambre dans le sous-sol et referma la trappe avant de déposer mon humain sur mon lit. Toujours aucun signe de vie. J'entre-mêle ses doigts encore un peu chaud avec les miens embrassant le dos de sa main. Cet à cet instant précis que je me rendis compte à quel point je tenais à lui. Je le vois d'un coup se cambre et un soupire de soulagement s'échappe de ma bouche. la transformation à lieu. je le sent d'un coup serre avec un poigne des plus violente mes doigts alors que sa mâchoire se contracte. tout son corps et parcouru de spasme et de sursaut , il n'a pas encore vécu le pire car le poison n'a pas atteint le coeur ça lui fera un sorte d'électrochoc. Et il aura l'impression de se faire poignarder par un fine lame de cutter puis son coeur sera archer..du moins c'est l'impression qu'il aura. Je m'assois à son chevet caressant son visage et me couchant un peu sur lui pour essayer de lui montrer que j'étais tout proche.

« Je suis là.. »

Dis-je doucement n caressant son torse qui se refroidissait très rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
Shawn T. Trümper
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : LiveJournal


YOU && ONLY YOU
ORIENTATION SEXUELLE: Incertain
RELATIONSHIPS:
YOUR SECRETS:
MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Lun 28 Fév - 2:44

Des pieux comme par milliers. Si c'était l'Enfer, je préférais l'éviter. Sauf que je ne pensais pas que je pourrais me sortir de là. Il remplissait mon esprit. C'était comme s'il arrivait à me donner la dose d'espoir dont j'avais besoin. " Espoir ". Pouvais-je encore utiliser ce mot alors que je ne vivais sûrement plus ? Je n'en savais rien mais ce n'était pas ce dont j'avais le plus envie de réfléchir maintenant. La mort avait donc ce principe là, faire le plus mal possible. Ce ne pouvait être que dans les contes que la personne s'endort et qu'elle rejoint le Paradis sur un doux nuage. Je souris intérieurement. Quelle ironie. Était-il encore près de moi ? Sûrement pas, il devait faire jour maintenant. Depuis le temps que je me trouvais là. J'avais l'impression de subir ce châtiment depuis des siècles, voire des millénaires. Avait-il ressentit tout ça, lui ?

Froid. Comme surgelé. Ma peau me faisait une horrible sensation. Elle devenait tellement gelée que j'en avais peur. Peur;, elle venait doucement, mais qui ne pouvait pas éprouver ça à un tel stade de souffrance et de noirceur. Mais je m'accrochais en pensant à lui. Ma famille ne faisait pas partit du tableau. Pourquoi faire ? La prochaine fois que je verrais mes parents, ce serait à leur enterrement. Oh, la compassion m'avait faussé compagnie il faut croire. Non, je ne les pleurais pas. Ils m'avaient toujours contenu dans ce qu'ils appelaient le cadre de vie parfait. Conneries. D'ailleurs, pour moi, c'était à cause d'eux que j'avais fait la plus grosse bêtise de ma vie.

Des éclairs sous ma peau. Je suffoquais. L'air avait bel et bien disparu. Mon corps entier se soulevait de douleur. Je priais – je ne sais pas qui d'ailleurs – que tout ça cesse. Être mort ou vivant, mais pas comme ceci, entre les deux. Mes mains se serrèrent, alors que je remarquais que je tenais quelque chose en main. Mon esprit ne put avoir plus de temps pour réfléchir que je tremblais encore plus fort. C'était comme lors de l'acte sexuel, sauf que ce n'était pas du plaisir mais un mal ressenti. En gros, largement pire. J'admis seul que même un viol ne pouvait pas être pire que ça. Un électrochoc qui me soulevait tout le corps, sans possibilité de retenir un gémissement de souffrance.

Puis, un picotement. Comme les dents qui avait transpercé ma peau tantôt, près de mon cœur, sauf que tout devient plus fort, plus intense, plus insoutenable. Pour faire simple, c'était comme si quelqu'un ouvrait ma peau tout autour de l'endroit où se situait mon corps, que l'on ouvrait cette chair et que l'on arrachait sauvagement mon organe me permettant de vivre. Imaginez seulement ce que l'on peut ressentir et ne pas pouvoir crier, car l'on ne peut respirer. Ce qui ne me faisait toujours pas sombrer, c'était le fait que je ressentais comme une présence, des doigts parcourir ma peau et une voix raisonnée. Eden.

Et le néant, encore. Mais plus apaisant. Plus de battements, plus rien. Sauf ma respiration – si on peut appeler ça comme ça le fait que je désirais rester « vivant » - qui revenait. Le noir laissait place à des couleurs plus claires derrière mes paupières, mais rien d'éclatant. Tant mieux. Je me risquais alors à bouger. Il y avait bien quelque chose dans ma main. Je caressais ceci et me rendais compte que c'était une autre main. Un sourire idiot prit place sur mon visage. Je sentais ma peau qui n'était plus comme avant. Et le « boum boum » de mon cœur avait cessé pour de bon. La raison ne reviendrait plus m'embêter.

Mais j'avais toujours ce goût infecte dans la bouche. Je relevais un œil, puis le second, tournant la tête vers lui. Eden. Comme quoi, l'espoir ne meurt pas si rapidement que ça. Je souris un peu moins idiotement qu'avant. Je serrais juste ma main dans la sienne, ne sachant pas si j'avais la capacité de faire bien plus pour le moment. J'étais devenu un vampire. Je ne le ressentais pas vraiment, mise à part ma peau et mon organe qui venait de mourir. Et toujours cette impression de mort. Finalement, il y avait pas mal de changement. Sauf qu'Eden était toujours là et toujours aussi beau. Même si mes yeux, encore un peu dans le flou, me montrèrent une image de lui le visage en sang.

Si mon cœur fonctionnait encore, il aurait fait un bon énorme en voyant ça. Je me redressais d'un coup et posais un doigt sur ce sang, l'approchant à son nez. C'était le sien. Puis à mes lèvres, que je léchais. Effectivement. Comment étais-ce possible. Je remarquais aussi la couverture autour de moi et le fait que je n'étais pas dans ma chambre. Combien de temps tout ça avait durer ? Trop de questions, que je faisais taire rapidement, pour une fois. Je me rapprochais juste de son visage et effaçais un peu les marques de sang avec mon pouce.

« Je vais bien »

Mes premiers mots. Et j'avais besoin de les lui dire. Certes, le changement me déstabilisait, mais les effets négatifs – je l'espère – mettront du temps à venir. Je replaçais ses cheveux. Il avait eu peur pour moi on dirait. Moi, j'avais eu peur de le perdre dans ce trou noir et de ne plus jamais pouvoir le voir, le toucher, sentir son odeur et être contre lui. Sans plus attendre, je posais mes lèvres sur les siennes. Un petit baiser de surface pour appuyer ma phrase. Mon ventre ne se tordait plus, mon cœur ne battait plus la chamade, mais je me rappelais encore ce que ça faisait. Je m'éloignais de lui et le fixais. Le bonheur à l'état pure, un vrai paradoxe qui me suivrait pour l'éternité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
G. Eden Cromwell
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : Angel's Industry

MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Lun 28 Fév - 16:08

Cette douleur---se sentiment de douleur infinie, l'impression que cela fait des siècle que nous souffrons pour rien. mon dieu oui, je l'ai vécu dans la boue de Londres à me tortiller comme un vermisseau sous le regard de me marbre d'Amadeo qui attendait, lacé que je termine ma transformation. je me rappelle de son visage soulagé quand j'ai ouvert les yeux. L'air de dire "enfin" C'est vrais que cela prenais un certain temps je ne fait pas vous mentir. d'ailleurs lorsque je vis que le soleil ne tarderais pas j'ai décider de le prendre avec moi ainsi il terminera sa transformation dans mon trou à l'abri du soleil et de ses rayons. je souffre de le voir si mal. Il tremble affreusement et a par moment des spasmes violents. J'ai jamais été témoin de cela malgré ma longue vie je trouverais se spectacle des plus réjouissant s'il ne s'agissait pas d'un être que j'aimais. Je caresse sa joue d'un main et de l'autre je tien la sienne alors qu'il la serrais...Si j'avais été humain il m'aurait brisé les falenges. Mais je savais que le pire n'était nullement passé encore c'est pourquoi je me suis assis auprès de lui et que j'ai posé tout le haut de mon corps sur son torse pour qu'il me sente contre lui. sachant que j'avais le visage vraiment sale je préfère ne pas trop appuyer ma tête sur son corps. J'avais les yeux fermé et des gouttes de sang coulèrent sur le buste de Shawn. qui tremblait affreusement.

Puis...plus rien, le néant il ne bougea plus, plus du tout et cela durant une dizaine de minute. Tant pis, il ira se doucher se soir. je pose ma tête contre sa clavicule attendant qu'il se réveille enfin la main que ne tenait pas le sienne caressais son torse tout froid et dure...comme de la roche. Puis j'entendis un faible murmure et je vis des yeux s'ouvrir doucement. Je me redresse pour être au dessus de lui alors que faiblement il viens m'embrasser en surface. Oui, il était faible effroyablement faible, c'est pourquoi je pris un poche de sang qui trainait (je laisse trainer ma bouffe dans mon troue parce que j'ai des petit creux e midi parfois.)

«Bois, tu ira mieux après »

Dis-je doucement en surélevant sa tête. Ses canine sortirent d'elle même et se plantèrent dans le plastique se mettant à aspirer, pomper le liquide rouge. J'ai un petit sourire en caressant son front alors qu'il continuait de s'abreuver. Cela dit, il eux très vite fini.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
Shawn T. Trümper
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : LiveJournal


YOU && ONLY YOU
ORIENTATION SEXUELLE: Incertain
RELATIONSHIPS:
YOUR SECRETS:
MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Mar 1 Mar - 1:06

Tout devenait étrange n'est-ce pas. Pas besoin de respirer d'air tout le temps, le mécanisme ne fonctionnant plus. C'était la différence en étant mort - vivant qui me touchait le plus. J'avais encore l'impression qu'à n'importe quel moment, je pourrais rejoindre ce néant qui m'avait il faut dire fait peur avant. Sauf que l'angoisse ne venait que de me trouver loin de lui. Eden. Il me regardait. Je pouvais sentir ses yeux sur moi. Une partie de moi avait encore l'impression que mon cœur se soulevait, surtout en voyant son visage. Rien que de l'embrasser, c'était comme être essouffler après un marathon. Mais je ne pourrais plus jamais être en manque d'air.

Sa voix ressemblait un murmure. Je sentis du plastique sur mes lèvres. Y voyant à peine plus clair, je remarquais qu'il y avait une poche couleur rouge pourpre. Je ne demanderais pas plus pour savoir ce c'était. Je mordis dedans, me rendant compte avec un sourire que j'avais des dents assez aiguisé pour trancher cette poche. Aspirer le sang qui s'y trouvait, c'était comme respirer quand on vit. C'était essentielle. Le goût était plus sucré que quand j'avais pu goûté à celui d'Eden avant. Tant mieux. Ca avait plus le goût d'une pâtisserie en fait. Qu'importe, vu que je perdrais cette faculté je pense à analyser encore les goûts et sentiments.

Je me détachais du plastique, laissant ma tête tomber sur ce qui devait être un lit. Un lit ? Je trouvais ça bizarre, mais ce n'était pas ce dont je me préoccupais le plus là, maintenant. Je léchais mes lèvres, ainsi que mes dents, souriant bêtement en sentant mes canines pointues. Je tournais la tête vers lui. Je levais mes doigts vers lui et caressais son visage. Cette fois-ci, il n'y avait pas de contact chaud-froid. Juste du froid. Mais ça me convenait. Et puis, je pourrais toujours me rappeler combien j'avais chaud quand je couchais avec lui. Facile encore.

« T'es toujours aussi beau »

Deuxième phrase depuis mon réveil. Après un "je vais bien", je sortais qu'il n'avait pas changé. On va dire que c'était la transformation qui me montait à la tête, j'aurais l'air moins débile. Je le tirais doucement - malgré que je vis qu'il venait rapidement vers moi - contre moi pour encore l'embrasser. L'obsession ne disparaitrait pas apparemment. Ça m'était égal. Je l'aime, et je pourrais le répéter ... pour l'éternité désormais.
Revenir en haut Aller en bas


••••••••••••••••
Hey mais c'est
Contenu sponsorisé
Yeah ❤
••••••••••••••••


MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   

Revenir en haut Aller en bas
 

♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAMPTON COURT ™ :: « LONDON » :: Soho :: Club Techno Gay-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Univers connus