AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
Shawn T. Trümper
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : LiveJournal


YOU && ONLY YOU
ORIENTATION SEXUELLE: Incertain
RELATIONSHIPS:
YOUR SECRETS:
MessageSujet: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Ven 4 Fév - 1:42

Encore une nuit à travailler sans relâche. Ce soir, pour la première fois depuis que je travaille dans cette boîte de nuit gay du centre de Londres, je suis arrivé en retard. Résultat de quelques minutes à courir pour arriver à l'heure, je n'avais pas une minute pour souffler. Je ne regardais même personne, m'activant à mon travail. Mon patron avait haussé la voix une fois sur moi, et je ne voulais pas que ça recommence. Donc je faisais des allées-venues de plus en plus rapide, ayant heureusement un parfait équilibre même avec plusieurs verres posés sur mon plateau. Le seul moment où je pouvais respirer était quand je devais faire les cocktails spéciaux. Car en étant arrivé en retard, le patron m'avait assigné à faire barman et serveur. Comme si l'un n'était pas assez dur sans l'autre. Pour moi, le calvaire se termina rapidement. Il voulait simplement me faire voir ce que l'autre serveur avait du faire pendant que je n'étais pas là. J'avais retenu la leçon. Je pouvais enfin m'assoir quelques instants sur ma chaise de l'autre côté du comptoir et regarder la salle. Elle était bondée de monde se soir. Normal, c'était samedi soir, mais bon, je crois que c'est la première fois qu'elle était aussi pleine. Je voyais des gars passés sur les podiums, presque totalement dénudé. En fait, ça ne me faisait ni chaud ni froid. Ils étaient là et ils gagnaient leur vie, point barre. Quelques hommes avaient essayé de me toucher, mais j'arrivais en général à toujours éviter ça. Je m'excusais poliment et partais le plus loin possible. Le plus dur étant d'être derrière ce bar. Plus d'une dizaine d'hommes s'étaient retrouvés de mon côté, essayant de se rapprocher de moi. Par chance, un videur était juste à côté du bar et faisait rapidement le ménage. Des mains baladeuses, j'y avais eu le droit en servant se soir, mais je devais avouer que par moment, je ressentais une drôle de chaleur au niveau de l'estomac. Je devais délirer, j'aime les filles, c'est tout.

« Putain, tes globules rouges mec … ça m'existe »
Ma tête pivotait vers l'homme qui avait réussit à me sortir une telle phrase. Normalement, on me complimente sur mes tresses, ou mon corps, et le garçon qui se tenait face à moi – plus grand que moi ; les cheveux noirs et des yeux chocolats, maquillés avec précision ; les lèvres rosées et glossées ; et cette prestance qui fait que j'eus un moment de blocage – me faisait un compliment … sur mes globules rouges. Je souris. Il ne pouvait même pas savoir à quel point mon sang est bizarre. AB négatif. Je n'aurais pas pu avoir des allèles normales, non, je devais être dans une catégorie totalement à part. Voyant que de toute façon, il devait être éméché au plus haut point, je m'avançais vers lui et lui murmurais ;

« Tu ne peux même pas t'imaginer à quel point ils sont spéciaux »
Un grand sourire, suivit d'un rire s'installèrent sur mon visage. Je m'écartais de cet inconnu – plutôt mystérieux mais affreusement sexy – pour aller servir un autre inconnu, affalé sur le comptoir, qui me demandait un verre. Je fis signe au videur de mettre ce « déchet » dehors et servis un autre homme, entrain de faire du rentre-dedans avec ce qui devait être son mec. Une boisson forte pour chacun d'eux. Il y en a qui ne passerait pas la nuit seule. Je me demandais si mon inconnu était toujours là, mais je n'eus pas le temps de regarder ailleurs qu'une troupe arrivait pour commander à boire, et je fis tout naturellement mon travail.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
G. Eden Cromwell
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : Angel's Industry

MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Ven 4 Fév - 15:06

L'éternité...c'est d'un ennuyeux, traverser seuls tous les âges de la vie jusqu'au jugement dernier qui, si ça se trouve n'arrivera jamais. J'avoue qu'après 495 ans de vie je commence a me lasser de tout cela, même si c'est terriblement excitant d'être un vampire, un être froid boire du sang et faire l'amour ou plutôt sauté les humain, la dernière elle était AB négatif et j'ai pas sus me retenir je lui ai éclaté les os en la sautant et je l'ai vidée de son sang après...Pourtant je le sais qu'il faut que je me contrôle, d'ailleurs il faudrait que le prochain AB négatif que je trouve devienne mon humain que je lui donne à boire mon sang pour ainsi être lier à lui et savoir tout ce qu'il fait et ou il est à tout moment pour que quand j'ai faim je le chope.

Bien que mon créateur m'aie offert un diamant qui me permettrais de me montrer au grand jour je préfère garder mes ancienne pratique, me terrer dans mon cercueil le jour et faire ce qui me plait la nuit, de plus j'ai aménager mon sous sol très confortablement. Cela dit c'est assez pratique de ce dire que si j'en ai envie je peu me balader au soleil sans me faire cramer comme une brochette de porc.

En me réveillant au alentour de 18 heures je me demandais bien ou je pourrais aller chasser ce soir et surtout ou je pourrais me vider. en remontant dans mon appartement je vérifie que tout les rideau soient tiré, en effet à 18 heure le soleil n'est pas entièrement couché. je souris satisfait de moi-même d'avoir penser a tout ce matin avant d'aller me terrer dans mon trou. Je vais prendre une petit douche, puis met au micro onde un poche de sang que j'ai dérober à l'hôpital il y a deux ou trois jours histoire de ma caler l'estomac. par la suite je termine de me préparer, coiffure maquillage et habillage et vers 20 heures je sors de chez moi, toujours sans savoir ou aller. je me laissait guider par les odeurs et je fini dans le quartier de Soho. hmm très bon choix, cela dit à cette heure là les boites de nuit ne sont pas encore ouverte du coup je me suis installer sur un banc et j'ai attendu en méditant pour les les heures passent très vite puisque je suis immortel. A minuit j'entre dans la boite gay et là Non de dieu ça Han ça sent le AB négatif à plein nez. Tel un chasseur je me mets a renifler les moindres recoins avant de tomber sur le barman. C'est lui qui embaume la pièce. je lui fait alors savoir que ses globule rouges m'excite beaucoup, il me souris J'aime bien il me crois complétement ivre.

J'attends qu'il revienne vers moi, ne 'attendrais pas pour m'abreuver de ses nectar si affreusement délicieux. Je plonge alors mes yeux de mort vivant dans les sien et creuse au plus profond de son âme afin de la capté entièrement. pour ainsi le faire sortir sans souci, après comme j'aime que mes proies se débattent je le laisserais reprendre ses esprits avant de le mordre avec mes canines tranchante comme des couteaux.. Et le sentir se débattre me donnera encore plus envie.


« Shawn...n'ai pas peur, écoute moi bien tu est fatigué, tu va prendre ta pause et sortir par la porte de service pour te fumer une cigarette tu vas le faire maintenant car tu n'en peu plus tu à besoin de prendre l'air »


Comme d'habitude ça marche à merveille, comment je sais son nom ? C'est ne fouillant en lui que je l'ai découvert. Je vois l'humain s'éloigner et aller dire à son collègue qu'il prenais une pause, il prend ses cigarette et sors. Un fois dehors il n'est plus sou mon emprise. Je sors à mon tour alors qu'il ne sais pas ce qu'il fou ici.


« Tu n'imagine même pas comme c'est dangereux pour toi d'avoir un tel sang »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
Shawn T. Trümper
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : LiveJournal


YOU && ONLY YOU
ORIENTATION SEXUELLE: Incertain
RELATIONSHIPS:
YOUR SECRETS:
MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Sam 5 Fév - 2:41

L'homme qui m'avait fait l'étrange compliment d'avant me fit signe. Donc c'était tout naturellement que j'allais vers lui et le servis. Il n'était plus une personne parmi toutes les autres. Bizarrement, il exerçait sur moi une certaine attirance. Je devais débloquer, comme si je pouvais être gay. Impossible. Il avait juste se regarder doux, se sourire horriblement sexy et était tellement bien foutu que je pourrais lui sauter dessus … si j'aimais les garçons, évidemment. Nos regards se croisèrent et je ne pus détourner la tête. Au départ, je voyais encore les autres gars qui s'affairaient au bar me faire signe, me sifflaient ou me hélaient. Mais tout devient flou. Droit comme un « i », je ne bougeais plus, ne lâchant pas le regard que cet inconnu me lançait. La sensation devenait étrange. C'était comme s'il s'ancrait en moi. Je devins d'un coup extrêmement fatigué. Je fermais les yeux. On dirait comme si une petite voix dans mon cerveau me dictait ce que je devais faire. Sauf que ce n'était pas la voix de tous les jours. Une voix plus grave, masculine et envoutante.

Mes pas me conduisirent auprès d'un serveur. Ma voix tremblait et c'était naturellement qu'il me laissait sortir, voyant sur ma figure que ça n'allait pas. En t-shirt, dehors, je respirais à plein poumon l'air frais de la nuit. Une cigarette, pourquoi pas. Je me rendis vaguement compte que j'avais prit la porte de sortie pour aller dehors. Pourquoi ? Une pulsion. Seul. Je l'étais totalement. Il y avait à peine le bruit des voitures de l'autre côté de la ruelle. Mon esprit s'embrumait moins qu'avant. Peut-être un deuxième effet de la nicotine ? Probablement. Au deux-tiers de ma clope, une voix me fit sursauté. Je fis volte-face à l'homme qui ne m'avait pas lâcher au bar.

« Un tel sang ? Tu dois te tromper de personnes, mon sang est tout à fait normal »
Un sourire et je continuais de fumer en m'adossant au mur. La ruelle, étroite et totalement noir, pourrait faire peur à plus d'une personne, comme dans les films où les filles se font harceler ou d'autres personnes tuer. L'homme qui était proche de moi avait l'air innocent, pourquoi m'inquiéter. Le mégot finit dans la bouche d'égout.

« Je … je dois rentrer, j'ai du travail, à tout à l'heure peut-être »
Discours à deux balles. Tous les hommes auxquels j'avais dit ça en les servant ne m'avait jamais revu. Je montrais leur tête au videur et ils ne pouvaient plus revenir. Et de toute façon, je n'accepterais jamais quelques choses de ses hommes. Je n'étais pas un de ses putains qui traînent dans la boîte ou dans les chambres. J'avais assez de respect pour moi-même pour ne pas tomber aussi bas. Je regardais mon paquet de cigarettes : cinq et un joint. Je souris en coin en voyant qu'il m'en restait un. Il serait fumer juste avant d'aller dormir ce matin je pense. Sans regarder l'inconnu qui avait eu quand même l'audace de me suivre par la porte de sortie, je posais ma main sur la poignée pour rentrer, et remarquais surpris que la porte s'ouvrait uniquement de l'intérieur. Et merde, j'étais vraiment à l'ouest cette nuit. Pas de portable sur moi, je décidais de m'aventurer dans la ruelle sans vie et obscure pour faire le tour et retourner à mon poste.

(nul, mais bon, les circonstances font que ... désolée ♥)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
G. Eden Cromwell
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : Angel's Industry

MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Sam 5 Fév - 14:08

(te fait pas de souci c'est très bien)

J'aime jouer avec les humains. Leur vie n'a aucune importance pour moi à part peut être la sienne étant donner que le sens qui coule dans ses vaines est le même que celui que ma femme lorsque j'étais encore humain...Elle fut me première vraie victime. Pauvre femme, je n'avais aucune experiance et je l'ai massacrée comme un chien. Bien que je ne l'ai jamais aimée sachant que mes préférence vont plutôt au près des hommes je l'appréciais malgré tout. Enfin peu importe.

Le "Shawn" sort comme je le lui avais demandé et je le suis avec ma discrétion de vampire. et bloque la porte pour qu'ainsi il ne puisse plus rentrer. Je lui fais un nouveau "compliment" sur son sang Et il me répond que je doit me tromper, que c'est mignon. Non cette odeur et caractéristique de ce que j'aime et de la ou je suis je sens un certain malaise. J'aime jouer avec la nourriture et alors ça vous arrive jamais à vous, de jouer avec vos pâtes bolo ?

Il me dis vouloir retourner travailler et un rictus malveillant se lis sur mes lèvres voyant qu'il n'arrivais plus à rentrer. j'utilise ma grand vitesse pour me retrouver derrière lui.


« Crois moi certain des miens pourrais tuer pour ton sang » Il s'était retourné pour me faire face, j'apparais à nouveau derrière lui « Moi par exemple »


Sur ce que je sors mes crocs et lui saute dessus je lui transperce la jugulaire et commence à m'abreuver alors qu'il à peur. Hum c'est tellement bon. je reste attentif au pulsation de son coeur. Je suis pris de frénésie. Cela fais si longtemps que ce merveilleux nectar n'avais pas franchis mes lèvres, Il commence a perdre peu à peu l'équilibre, je nous couche alors que je continu. je sens son pouls ralentir. Il faut que je m'arrête, mais c'est tellement bon. Non il faut que j'arrête Non de dieu ARRÊTE !

Je m'éloigne alors en hurlant de frustration. j'avais su sang sur tout le bas du visage et l'autre abruti avais perdu connaissance Putain me crève pas sur les bras ! Pensais-je avant de mordre mon propre poignet. il fallait pas qu'il meurs. Mon sang est très bon pour ça. Il vas refermer les plaie de son coup en un rien de temps et il va lui redonner certaines force. Bois crétin. Après un instant je sentit une légère aspiration je le laisse faire encore quelque seconde puis retire mon poignet et me relève essuyant mon menton avec un petit mouchoir de soie. Maintenant que l'échange de sang est fait, il est mien. Qu'il ne s'étonne pas s'il rêve de moi ou s'il me désir c'est normal un humain l'esprit bien trop faible pour le sang de vampire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
Shawn T. Trümper
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : LiveJournal


YOU && ONLY YOU
ORIENTATION SEXUELLE: Incertain
RELATIONSHIPS:
YOUR SECRETS:
MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Sam 5 Fév - 20:13

Entendre une voix derrière moi me dit sursauter. Comment avait-il fait pour être si rapide alors que je m'étais déjà tellement éloigné ? Ses mots n'avaient aucun sens. « Certains des miens ». Pourquoi parlait-il des humains de cette façon ? Il faisait parti d'un club peut-être. Pourtant, il attachait beaucoup de fanatisme à mon sang. Comme si des gens pourraient tuer pour approcher un AB négatif. Vouloir être en face de lui ne servit à rien. En une fraction de secondes, il était à nouveau derrière moi. D'où venait cette rapidité ? Et puis … lui tuerait pour mon sang ? Mon cœur et ma tête me secouaient, me suppliant de partir le plus vite possible. Je voulais le faire, mais j'étais tétanisé par l'angoisse. Cet homme me faisait affreusement peur et apparemment, il adorait ça. C'était la première fois de ma vie que je me sentais si faible, si froussard en face de quelqu'un. Je repensais aux fêtes, aux filles et à mes parents. Je n'avais pas une seule fois dans ma vie flanchée … Pourquoi maintenant ? Pourquoi ce soir ?

Une douleur atroce fit irruption dans mon cou. Je voulus crier, mais mes forces diminuées rapidement m'en empêchèrent. Mon cœur me lançait. Ma tête tournait. Pourtant, elles m'avaient tous deux prévenus du risque. Mes jambes devenaient du yaourt et je me sentis me laisser aller. Ma respiration se coupait. Tout mon corps était mou et je ne pouvais plus bouger. Mes yeux se fermèrent. C'était comme si j'avais une blessure et que tout mon sang se vidait. Sauf qu'il y avait cet horrible bruit de suçon. Je rêvais. Je délirais complètement. Puis plus rien. Vide. Blanc. Gris. Noir. Très noir. Une odeur bizarre. Un genre de liquide sur mes lèvres. Je n'avais aucune idée de ce que c'était, mais j'avais soif. Le sang que l'on m'avait enlevé m'avait procuré la plus grande soif à laquelle je n'avais jamais voulu.

Je happais ce liquide. Un goût bizarre. Mais je ne pourrais pas le décrire davantage. Mise à part que c'était épais je trouvais. Le liquide chaud s'en alla rapidement et je me sentis … étrange. Mes yeux avaient du mal à s'ouvrir et mon cœur ne battait plus comme d'habitude. De la drogue ? Probable, je me ferais sûrement virer se soir dans ce cas. Tant pis, j'irais ailleurs. Avant d'ouvrir les yeux, je portais ma main à mon cou. La souffrance n'y était plus. Juste un picotement désagréable. M'avait-il frappé, cet inconnu ? Ça ne m'étonnerait même pas. Il n'avait plus qu'à me violer, après m'avoir frapper, vidé de mon sang et drogué, comme ça, il aurait tout fait et il me laisserait peut-être tranquille. Le visage de l'androgyne se dessinait parfaitement, dans les moindres détails dans ma tête et mon cœur se serrait.

Incompréhensible comme situation. Mes yeux s'ouvraient à moitié. Il faisait toujours très noir. Je devais avoir perdu connaissance quelques minutes. Je l'espérais, sinon, je ne pourrais pas revenir au bar et j'aurais d'assez gros ennuis. Au pire, je prétexterais que j'étais avec cet homme dans la ruelle et que voilà. Le serveur a qui j'avais dit que je partais devait l'avoir vu et pourrais me servir de témoin. Je me redressais avec énormément de mal. Mon corps étaient encore sous le choc. Choc de quoi, je n'en savais toujours rien. Mais mon battement régulier s'interrompit quelques secondes en voyant l'inconnu proche de moi. Trop proche. Je reculais, cognant le mur quand il fut atteint.

« Qu'est-ce que … Qui … Tu m'as fait quoi ?! »
Ma voix ne pouvait être calme. Avec stupeur, je vis des traces de sang sur le menton de l'homme. Merde. Je me touchais partout – sans exception – et fus soulager un peu en voyant que j'avais toutes les parties de mon corps. Je n'avais aucune trace de saignement, ni de coups – appuyant partout mais ne sentant aucune douleur. Jusqu'à ce que ma main aille dans mon coup. Le picotement s'intensifie, puis disparut totalement. Je sentais des petits trous dans ma peau. Je divaguais. Je devais avoir trop vu de films sur les vampire. C'est insensé. Je me levais et soufflais un « adieu » avant de partir. Mais alors que je pensais m'en tirer, au moment de tourner dans la rue éclairée pour rejoindre le bar, je revins sur mes pas. Hein ?! Mon cœur et mon esprit étaient d'accord pour se tourner vers cette homme. Je fis quelques pas vers lui, puis me stoppais. Illogique, pourquoi allais-je vers cet androgyne, pourquoi mon cœur battait de cette façon, pourquoi toutes mes pensées étaient tournés vers cet être …
Revenir en haut Aller en bas
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
G. Eden Cromwell
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : Angel's Industry

MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Sam 5 Fév - 23:31

Ce sang, ma destruction, j'en suis fou mon élixir ma seule vie si je peux dire, mon seul réel besoin mise à par le sexe qui est aussi un grand besoin chez les vampires, mais bon faire l'amour a des mort c'est pas ce qu'il y a de plus ragoutant non ? Lorsque j'ai senti l'odeur de cet humain l'appel du sang a été trop fort et d'un côté je m'en veux d'avoir succomber à une telle tentation, pas que je veuille me sevrer, loin de la, la sang c'est ce qui me permet de pas me décomposer et de devenir un vrai cadavre. Non ce que je veux évité c'est justement le AB négatif ça me rend totalement dingue, je suis incapable de me contrôlé, exactement comme un jeune vampire.

A cause de ce petit imbécile d'humain je n'ai pas réussit à me contrôler...il m'a envouter, enfin pas ça personne, ce n'est qu'un humain, mais c'est son plasma qui m'a rendu complétement gaga et incapable de me contrôler et j'ai fait...comme d'habitude...je l'ai hypnotisé, emmené dans un endroit peu fréquenté, je lui ai fait peur, c'est meilleur le sang avec une dose de stresse ça le rend plus goûtu. Mais c'est toujours pareil, je n'arrive pas à m'arrêter. Cela dire c'est une des très rare fois ou j'arrive a me détacher de ma victime. Mais c'est affreusement frustrant et difficile voir ce sang couler sur le sol, ce perdre ainsi sur le sol sale et froid. Cela dit il a perdu connaissance du coup j'avoue que ça m'agasse, je lui fait donc boire mon sang qui est comme une sorte de drogue pour l'organisme si faible des humains. Au début je le force mais après c'est lui qui veux plus retirer ça ventouse se mon poignet


« Eh Oh suffit là ! »


Dis-je en retirant mon bras de devant sa bouche. je me relève alors que ma plaie se referme tout de suite. je sors un mouchoir en soie de ma poche et essuie mon visage avec. Il se réveille alors complétement paniqué et me demande ce que je lui ai fait, oh rien de bien méchant. J'aime bien le voir complétement paniqué il me dis un adieu avec une voix tremblante et pourtant je ressentait ses sensation il avait peur mais c'était le genre de peur agréable et ..ouaw il absorbe vite il ressent déjà une attirance pour moi d'habitude ça viens plus tard. Je le vois rebrousser chemin et revenir vers moi.


« C'est normal si tu ressens une attirance sexuelle inexpliquée pour moi, on est lier maintenant. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
Shawn T. Trümper
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : LiveJournal


YOU && ONLY YOU
ORIENTATION SEXUELLE: Incertain
RELATIONSHIPS:
YOUR SECRETS:
MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Dim 6 Fév - 1:30

C'était impossible. Je ne pouvais pas ressentir la moindre attirance pour cet homme. Je n'avais jamais aimé les hommes et je ne pourrais jamais les aimé. Impossible et jamais ne pourraient plus faire, à présent, parti de mon vocabulaire. Pourquoi lui et pas quelqu'un d'autre, cette question me trottait dans la tête. Je le regardais, sans rien dire. Je n'exagérais pas, mais c'était comme si sa beauté me frappait encore plus qu'avant. Oui, je l'avais regardé, mais juste comme un gars comme les autres. Là, c'était bien plus. Une attraction forte me poussait vers lui. Il m'avait drogué à ce point ? Pourtant les effets ne diminuaient pas. Pire, ils s'intensifiaient sans que je ne puisse rien contrôler. J'arrivais à sa hauteur. Sa phrase me fit un choc. Comment … Il savait ?! « Lier ». Ce mot me fit des frissons dans tout le corps. Je n'avais rien signé, on était pas marié – je riais intérieurement à cette idée – rien du tout. Mais je ne comprenais pas cette attirance justement.

« Dis-moi ce que tu m'as fait »
Le ton glacial que je voulus prendre s'était atténué en sortant de ma bouche. Je ne comprenais même pas pourquoi. Toute mon attention lui était accordé. Cédé. Soumis de façon irrationnelle. Si je le pouvais, mon corps me disait de lui sauter dessus, l'embrasser et coucher avec lui sur le champ. Coucher ou baiser ? Étais-ce une volonté juste d'assouvir un plaisir sexuelle ou étais-ce plus … Non ! Je refusais de croire. Comment pourrais-je tomber amoureux d'une personne qui m'a … Frapper ? Droguer ? Vider de mon sang sans laisser de traces ? Le scénario repassait en boucle dans ma tête.

« Tu es … »
Dire détestable ne pouvait être possible. Ce mot ne passait la barrière de mes lèvres. Mon cœur ne le supportait et mon esprit non plus. Il y a juste encore cette infime part qui me disait que quelque chose clochait, que je ne savais pas tout et que la personne qui se tenait face à moi était le Diable. En personne. Mes poings ne pouvaient se serrer, je ne pouvais pas non plus le frapper. La seule chose qui brûlait mon ventre était l'envie d'écraser mes lèvres sur les siennes que je me mettais à fixer depuis quelques secondes. Je ne contrôlais rien du tout. Même pas ma langue qui jouait nerveusement avec mon piercing, retenant cette furieuse idée qui réchauffait ma peau. L'imaginer entrain de gémir, de jouir me faisait un électrochoc dans mon être. Mais heureusement, je pus faire un pas en arrière, juste un, qui me rassurait déjà d'être un peu plus loin de lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
G. Eden Cromwell
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : Angel's Industry

MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Dim 6 Fév - 1:58

Une fois que mon visage vus immaculé comme avant je sors mon miroir de poche et mon gloss de mon sac pour me remaquiller. Je n'aime pas avoir l'air d'un sauvage ou d'un tueur en série, j'attache un très grande importance à mon apparence. D'ailleurs je change très souvent de look, un vampire ne peu techniquement pas changer de coupe de cheveux car quand on coupe ça repousse immédiatement, j'ai donc trouvé une parade, les perruque et toute sorte d'accessoire, je suis mort avec des cheveux longs, noirs et lisses, pourtant se soir je porte une petite crête. Une fois que mon apparence me convenait je rangeais mon miroir et tournais la tête avec un air plutôt exaspéré et regard "mon" humain.


« Arrête loulou si je te le dit tu va flipper et le pire c'est que tu va partir en courant et demain tout va tout faire pour me retrouver parce que t'aura t'a queue qui va dire coucou »


Vulgaire ? Non réaliste, je connaissait les effet du sang de vampire sur les êtres inférieurs. J'observe alors ses deux troues et à la vitesse de l'éclaire je me retrouve collé à lui à caresser les deux cicatrices avec envie. je me fichait pas mal de ce qu'il disais en fait...j'avais tellement envie d'à nouveau en boire. juste quelques gouttes.


« Chéri je suis pire que le diable...et décidément je pense que tu savais ce que j'étais...il faut croire que tu n'aime pas ce qui donne des frissons »


Je lèche la cicatrice avec envie, j'avais passé mes bras autours de sa taille pour l'empêcher de fuir. J'avais une force surhumaine. d'une main je dégage ses tresses de l'autre je le tiens. Mon nez se balade sur sa peau et je me droguait à cette odeur de sang très chaud. Cependant, ce n'était que de la pure gourmandise. entre la poche à 19 heures et le litre et demi que je viens de boire j'étais bien plein.


« Si tu savais comme pour moi il serais facile de te tuer... » Mes crocs sortent avec l'envie et je les faire effleurer son cou
Revenir en haut Aller en bas
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
Shawn T. Trümper
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : LiveJournal


YOU && ONLY YOU
ORIENTATION SEXUELLE: Incertain
RELATIONSHIPS:
YOUR SECRETS:
MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Dim 6 Fév - 2:24

Piqué au vif par ses paroles, je serrais les dents. Mes joues chauffèrent. Merde, je ne peux pas rougir ! Je dus baisser le regard, espérant que la couleur parte et qu'il arrête de me parler comme si j'étais un jouet. Le pire étant que je ne pouvais rien faire. Mauvaise idée d'avoir regarder par terre. Je voyais une ombre proche, très très proche. Corps contre corps, le mien réagissait bizarrement. Mon bas de ventre … Non non ! Pas ça ! J'essayais de penser à autre chose, mais c'était comme avoir l'être parfait en face de soit et penser à une veille toute moche. Je ne le pouvais pas. Ses doigts me firent un frisson. Il utilisait toujours des surnoms frustrants, mais ils me réchauffaient le cœur. Oh oh, la raison, tu te caches où ?! Ses dernières paroles me firent prendre conscience. Deux petits trous, du sang en moins … Un … Un vampire ?!! C'était comme retourner en enfance, mais en pire, en sachant que c'était réel et que j'étais sa nourriture.

Sa langue fit taire la mienne. Je voulais dire quoi au fait ? Aucune idée. Ses bras me retenaient contre lui. Je voulus bouger, mais je n'en avais même pas l'envie en fait. Il dégageait mes tresses – dire qu'il aurait pu être normal en me faisant un compliment sur elles, plutôt que sur mon sang – et je sentais son souffle dans mon cou. Ma respiration se coupait. Allait-il le refaire ? Me mordre ? Comment je pouvais être lier à … Eurk. J'eus un moment où je voulus vomir. Le liquide chaud d'avant avait été son sang ? Fais chier. Si j'avais su, j'aurais refusé, mais j'avais eu tellement soif. Un vampire. Je n'aurais pas pu tomber sur un violeur hein, j'aurais limité préféré. « Me tuer » Tu m'étonnes que c'est facile, comme si je pouvais courir.

« Fais-le »
Mais quel courage Shawn, tu es pitoyable –' Sans vouloir, mes bras passèrent autour de son cou. Qu'est-ce qu'il sent bon. La raison m'avait lâché. Partie se cacher dans l'ombre, je ne pouvais plus penser sérieusement sans elle. Je ressentais cette excitation dans mon bas de ventre et me retenais de gémir. Ce n'était même pas une attirance, plus fort que ça, largement et inconditionnellement. Je sentais des dents pointues dans mon cou. Il savait que j'étais à sa merci, autant en finir. Même si j'aurais préféré avoir un rapport sexuelle avec lui. Qu'il me viole, et qu'il me tue. Je débloquais mais je le pensais. Dans une vie future, j'essayerais de me rappeler de ne jamais boire le sang d'un vampire. Quelle connerie. J'humais juste son parfum, me collant totalement à lui. Peut importe qu'i l sache que je bande, il l'avait dit que ça le ferait alors ça ne changerait rien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
G. Eden Cromwell
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : Angel's Industry

MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Dim 6 Fév - 18:07

J'aimais stressé mes victimes, c'était tellement meilleur après. C'est pour ça que je me suis mis contre lui et que j'ai commencé à renifler son cou avec une envie folle d'y goûter à nouveau, seulement que je ne suis pas sûr de pouvoir m'arrêter avant qu'il ne soit trop tard de plus je ressentais plus de l'envie que de là peu en lui et j'avoue que ça me déstabilisait grandement. Ce mec me désirais, bon ça je m'y attendais,mais il n'a pas peur de moi. Je ne sais absolument pas comment réagir. ça m'effraye, oui c'est sûr je suis un être cruel et sans coeur, je suis mort je suis un vampire et lui n'a pas peur. Mes crocs arrêtent brusquement d'effleurer sa peau et ma main glacée se referme sur sa gorge. Mes "dents" se rétractent et je le plaque contre le mur, le soulevant un peu.

« Il n'est nullement question que je te morde si tu le désirs »

Je le balance contre les conteneurs à ordures sans ménagement, je souffle, mais qu'est ce qui m'arrive et pourquoi il à par peur ce crétin ?! Je me sens limite impuissant face à cela.Après avoir soupirer je reviens vers mon humain et le relève par le col de son t-shirt et e mon autre main je prends son menton pour l'observer un peu, il est plutôt sexy pour un AB négatif.

« Arrête de te faire un porno avec moi dedans tu veux ? En plus t'imagine assez mal je peu pas transpirer je suis mort... »

Dis-je calmement après avoir pris connaissance de ses pensées plutôt déplacée...Non on ne pourra pas mélanger nos sueurs. Je soupira à nouveau et tout en le tenant toujours fermement par le col je me dirige vers le parking. Si on doit faire l'amour se ne sera jamais dehors et pas dans un hôtel non plus, et comme je ne peu pas partager mon "trou" parce que si ça ce trouve il va vouloir me tuer en pleine journée donc j'ai des mesure de sécurité élémentaire. je me tourne alors vers lui et utilise à nouveau mon pouvoir hypnotisant pour savoir ou il vivait. Je le fait monter dans ma Audi et je mets les gaz vers son trou. Il était une heure du matin j'avais encore le temps de m'amuser avant cinq heures. Lorsque nous arrivons je le laisse ouvrir son appartement et entre à sa suite.

« Dit moi petit crétin pourquoi t'es pas foutu de flipper un minimum ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
Shawn T. Trümper
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : LiveJournal


YOU && ONLY YOU
ORIENTATION SEXUELLE: Incertain
RELATIONSHIPS:
YOUR SECRETS:
MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Dim 6 Fév - 21:47

Les pulsations de mon bas ventre me faisait perdre la tête. Qu'il m'achève. Je déraillais totalement. Je ne pensais pas pourvoir perdre un jour autant la raison. Dire que j'allais bien il y a quelques heures. Quelle idée d'être aller voir ce gars. La raison, ta gueule. Mais alors que je pensais qu'il allait le faire, j'eus le souffle coupé. Non, je n'avais pas peur. Je savais environ à quoi m'attendre. Autant que ça aille vite. Et non, je sentais quelque chose se refermer sur la gorge. J'en déduis rapidement que c'était sa main. Le mur cognait contre mon dos. Mes pieds ne touchaient pas non plus par terre. J'aurais aimé souffler à ses paroles. Donc je ne devais pas lui demander ... Un moment de suspension et je me prenais de pleins fouets des conteneurs. Pour ne pas changer, je me dis ironiquement si c'était les objets en plastique ou moi qui avait eu le plus mal. Eux je suppose, même si ma tête ne faisait mal.

Pensant me relever, je me faisais tirer debout par mon t-shirt. Je pensais que ça n'allait plus m'exciter, mais ça ne faisant qu'empirer. Nos regards se croisèrent et se fixèrent. Je ne pus retenir un sourire. Un porno ? Non, le plus beau porno de ma vie. Un magnifique fantasme. Je pourrais me faire du bien uniquement en pensant à lui. J'enlevais la transpiration alors de mon petit rêve, mais c'était toujours aussi foutrement parfait. Je ne dis rien et le suivais un peu de force. " East End ". Il était curieux pour fouiller dans mes pensées, je notais. Il démarrait dans sa voiture. Dire que je devrais revenir chercher la mienne ... et me faire virer au passage. Le paysage défilait à une vitesse folle et mon envie était toujours aussi présente. Nous arrivions enfin et je sentais sa présence derrière moi quand j'ouvris la porte. Je fermais la porte derrière nous. J'allumais une petite lumière, sans plus.

« Je ne suis pas petit et encore moins un crétin »
Je souris et venais me coller à lui, comme avant dans la ruelle. Me frotter à lui était obligatoire, j'avais tellement mal. Quel connard, j'ai l'air si faible. Dégage. Il était plus grand que moi, n'empêche que je n'avais toujours pas peur et ça l'agaçait. Tant mieux pour moi, j'avais cet unique point fort, avec mon sang aussi par la même occasion.

« Tu me fais trop bander pour que j'ai une once de peur »
Mes yeux reflétaient l'envie noir qui me rongeait. Qu'il fasse quelque chose, ou qu'il me laisse me taper quelqu'un se soir. Non, qu'il le fasse, tout simplement. J'étais à deux doigts de me toucher tout seul. Mein Gott qui agisse. Non, je ne lui demanderais pas pitié, mais aller quoi. Je me léchais les lèvres en le fixant. Aimait-il la provocation, j'allais le savoir. Il cédera tôt ou tard. Si le prix était de donner mon sang, je lui donnerais tout volontiers s'il m'aidait. J'imaginais déjà ses mains parcourir mon corps, voire même son corps entrer dans le mien. Hum ... vite, qu'il comprenne et surtout qu'il le fasse !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
G. Eden Cromwell
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : Angel's Industry

MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Lun 7 Fév - 2:09

Dans la voiture je ressens toutes ses pulsation et toutes ses envie, son désir érotique et si fort que j'ai même droit aux images. Nous étions dans une chambre très sombre, nous étions dans une nudité extrême son corps contre le mien se frottant. J'étais au dessus, je sentait son coeur battre contre ma poitrine "morte". Sa respiration et très haletante et il me supplie de mettre fin à ses souffrance et il imagine que je puisse rester au dessus, ça me tend. je crois pas que je puisse en fait parce que à part avec les femmes j'ai été soumis au homme et cela à cause de mon viole qui date de 500 ans. en ce qui concerne le sexe avec les hommes, même humain je me soumettrais parce que je ne me sens pas capable de faire autrement. Vous vous rendez compte ?! je suis capable de tuer, de maltraiter mais pas de dominer lors de l'amour si tant est que se soit de l'amour ça risque plutôt d'être de la baise avec le chaud lapin que j'ai à ma gauche. je reste cependant des plus silencieux conduisant de manière souple et rapide m'arrêtant évidemment quand il le fallait aux feux rouges par exemple. je ne savais pas trop quoi penser de cet humain,je crois même qu'en fin de compte c'est moi qui le craignait et cela me déstabilise. Comprenez que depuis 500 ans environ j'inspire la peur et la panique partout ou je vais je ne peu inspirer rien d'autre à part, parfois du désir. il est l'un des rare a qui je décide de sauvé la vie . Mon sang à pour effet sur lui, comme une drogue, un sentiment de pleinnitude et surtout il a de gros besoins sexuels.

Alors que nous arrivons dans le quartier de East End je fouille à nouveau en lui pour connaitre l'adresse exacte, cela dit, ça deviens de plus en plus difficile avec toute ses visions sexuelles mais je finis pas trouver ce que je désire. M'étant arrêté pour cette manoeuvre je redémarre tout en douceur et ne m'arrête que dix minutes plus tard devant l'immeuble de "mon" humain. Je sors du véhicule et lui fait de même, je le verrouille puis le suis d'un pas affreusement lent je reste très serein malgré cette sensation désagréable qui grandit en moi, de la peur ? de l'inquiétude ? Qu'est-ce donc que cela ? je me sens démunis. Il allume la lumière dans le couloir de son appartement alors qu'il me fait remarqué qu'il n'était ni petit ni crétin, petit, en effet mais crétin c'est sûr il veux friquotter avec un vampire.


« Tu es le plus grand des crétin car tu souhait te faire un vampire est ça relève de la connerie ça ! »


Dis-je alors qu'il se colle à moi commençant à se frotter ce qui évidemment réveille ce qui sert à ne pas mon confondre avec une femme. ça commençais a taper dans mon bas vendre mais sur mon visage je ne montrais rien, pour l'instant. Il m'avoue que je le fais bander...non sans rien ?! Et aussi qu'il n'a pas peur et ça ça me stresse davantage. je suis réellement déstabiliser. en plus il arrête pas de se voir soumis.


« Arrête je pourrais pas te soumettre »


Dis-je au bout de quelque seconde avant de sentir mes crocs sortir et ça c'est dut à l'excitation. je fini par lui enlever son t--shirt et sauté sur ses lèvres pour les embrasser, c'est mes pulltions vampirique qui ont besoin de ses rapports charnels. Je lui donne un coup de bassin et c'est lui qui me porte jusqu'à sa chambre pour me "balancer" gentiment sur son lit. Il parait qu'il faut faire l'amour avec un vampire au moins une fois dans sa vie si on veux une fois être réellement combler.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
Shawn T. Trümper
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : LiveJournal


YOU && ONLY YOU
ORIENTATION SEXUELLE: Incertain
RELATIONSHIPS:
YOUR SECRETS:
MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Lun 7 Fév - 16:15

D'accord, il marquait un point. Ce n'était en rien intelligent de vouloir sexuellement d'un vampire qui a voulu me boire tout mon sang et qui me prend pour rien de plus qu'une marionnette. Mais je ne contrôlais plus ça. Et c'était sa faute, non la mienne. Il pensait peut-être m'impressionner avec ça, mais rien ne marchait. Tout ce que j'avais à l'esprit, c'était son corps et le mien ensemble, ne faisant plus qu'un. Pire qu'une obsession. Je le sentais être exciter. Et bien, c'était pas trop tôt. Ça aurait été assez dommage que je ne lui plaise pas ou que je n'arrive pas à le faire avoir envie. Je gémissais entre mes dents. Les clichés dans ma tête se bousculaient les uns contre les autres. Imaginant tout. Pas n'importe quoi, juste le plus que je pourrais avoir en tête en même temps. Je regardais son visage, mais aucune expression n'apparaissait. Aucune envie. Rien. Oh … un peu de peur ? Je le déstabilisais vraiment à ce que je pouvais constater. C'est fou, même les mots peuvent avoir peur. Je souris intérieurement et repris sa remarque.

« À qui la faute ? »
Moi qui pensais être soumis, je fus assez troublé par sa révélation. Déjà, parce que c'était un vampire et qu'il avait plus de force que moi. Ensuite, il vivait depuis largement plus d'années, voire de siècles que moi, alors il devait être plus « formé » au sexe – surtout avec un homme – que moi. Étais-ce la part de peur que je lui influais qui valait ce comportement, ou juste qu'il ne savait pas s'y prendre ? Je gardais cette réflexion pour moi en voyant ses petites dents pointues faire apparition. Mon t-shirt partit aussi alors que je recevais un baiser. C'était … mieux que ce j'avais pu rêver. Tous mes autres baisers paraissaient fade après celui-ci. Ce devait être la folie qui devait me faire penser ça. Il m'avait drogué à lui finalement … ce n'est pas une si dangereuse drogue que ça. Que tu es idiot … un crétin comme dirait ce monstre !

Son bassin s'entrechoqua contre le mien, me faisant comprendre que ce n'était pas l'endroit. Je le pris contre moi et le soulevais. Il était étonnement léger par rapport à la force dont il avait été doté dans la ruelle avant. Mes deux mains sur ses fesses, j'avançais à l'aveuglette jusqu'à ma chambre. Comme si j'avais imaginé un jour faire l'amour avec un garçon ici … et de plus vampire ! Oh non, tout ce qui était surnaturel ne pouvait être que des mensonges selon moi. J'avais eu tort, je l'admets. Et c'était trop tard pour m'en rendre compte. Je le « jetais » sur le lit et m'installais directement au-dessus de lui, collant encore ma taille à la sienne.

« Comment tu t'appelles ? »
Stopper un baiser pour poser une question idiote. La raison qui essaye de reprendre place. Et puis, c'était vrai. Il savait mon prénom … je ne sais pas comment, mais je n'avais aucune idée du sien. Je plantais mon regard dans le sien, juste pour voir s'il arriverait à me mentir. Il ne comprenait pas pourquoi je n'avais pas peur, et bien, moi non plus. Peut-être qu'en sachant comment il s'appelait et en entendant ce nom dans la rue, je pourrais être effrayer. J'en doutais fortement, mais pourquoi pas. En attendant sa réponse, j'enlevais son haut. Mon dieu, ce mec était parfait. Une peau lisse, sans imperfection, et … Hum, si j'étais croyant, je pourrais dire que c'était lui dieu en fait …
Revenir en haut Aller en bas
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
G. Eden Cromwell
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : Angel's Industry

MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Lun 7 Fév - 23:20

Etre un vampire, j'ai été forcé de m'y habituer et vite lorsque Amadeo m'a transformé ma mère venait de se faire assassiné, moi violé et ma femme torturée et violée également. Et tout cela à cause de mon père. Ma femme fut ma première vrai victime son sang était mon préféré t je n'ai eut aucune retenue, la vidant entièrement de tout son sang plus une goutte ne coulais dans ses artère plus rien elle était sèche comme une vieille brindille et vous savez ce que j'ai ressenti à cet instant ? Du soulagement, tout à fait car ainsi Je n'aurais pas à la voir vieillir et mourir et je n'aurais pas à voir mon fils faire de même, c'est très égoïste c'est vrai mais je préféré qu'il meurs tout les deux de mes propre main plutôt que de les voir vivre sans moi. je ne nie pas le fait d'avoir agit pour mon intérêt personnel, mais je n'ai jamais regretter cet acte malheureux.

Lorsque l'humain me fit entrer chez lui ses pensées se bousculaient dans sa tête, il imaginait tout et n'importe quoi il fantasmais comme jamais, imaginait toutes les positions possibles et imaginables. Et à vrai dire toute ses images, toutes plus érotique les une que les autres finissaient par réveiller le "petit" oiseau endormi bien tranquillement dans son nid "douillet" Il se frottais à moi comme un déchainer et suite à mon excitation naissante mes crocs sortirent et je viens l'embrasser avec envie, je lui donnai ensuite un coup de bassin pour lui faire comprendre qu'il ne se taperais jamais un vampire dans un couloir. Non mais ho je suis pas une putain non plus, j'aime avoir un minimum de confort. C'est pourquoi, il me pris dans ses bras, me portant jusqu'à sa chambre et me laissa tomber sur son lit, mon corps rebondis légèrement. En effet j'étais très léger et c'est assez marrant quand on se dit que j'ai la force de soulever Shawn d'une main sans que cela ne me pose le moindre problème. Il me demanda alors mon nom. Mon nom, voyons cela me fait quelque peu sourire

« Si tu t'intéresses à l'histoire cherche Cromwell. Je suis le fils de Thomas Cromwell, secrétaire déchu du roi Henri, dans les livre on m'appelle Grégory mais maintenant on me connais plus sous...Eden. »

J'avais, je l'avoue, hésiter à lui dire mon nom mais après tout ce type n'a même pas peur de moi alors au point ou j'en suis hein, cela dit, il n'a pas trop intérêt à m'agacer sinon je pourrais devenir vraiment très méchant et là je risque bien de lui faire tellement peur qu'il finira pas se faire dessus. Tous les humains on peur de la mort, même les plus courageux.

Pour en revenir à notre excitation commune, je lui virais son baggy et balance son boxer à l'autre bout de la pièce. et je ne peux pas m'empêcher de planter mes crocs dans sa clavicule après l'avoir léchée à nombreuse reprises. J'évite de trop "pomper" J'ai besoin qui soit lucide pour ce qui va suivre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
Shawn T. Trümper
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : LiveJournal


YOU && ONLY YOU
ORIENTATION SEXUELLE: Incertain
RELATIONSHIPS:
YOUR SECRETS:
MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Mar 8 Fév - 0:23

Shawn, tu es un idiot fini. Pars d'ici, cours, fait quelque chose ! Tu vas le regretter toute ta vie, tu ne t'en rends même pas encore compte. Ok, t'es totalement dingue de lui, mais tu dois te détacher de lui, l'oublier. Va prendre de la drogue, une bonne cuite et baiser avec une fille, ou plusieurs, mais fous le camp ! Non. Il en était hors de questions. Stupide. Je sais. Sale con. Je sais aussi. Autre chose ? La raison repartait, ayant comprit la leçon. Je ne prendrais pas mes jambes à mon cou, non, et encore moins maintenant. Je caressais avidement sa peau, passant mes doigts sur chaque parcelle de peau. Elle n'était ni chaude, ni froide. Disons tempéré, mais bizarre. Attirante. Attractive, oui surtout ça. Je n'espérais aucune réponse, mais je fus agréablement surpris en l'écoutant me répondre. « Cromwell » Ce nom ne m'était pas étranger. L'histoire … Allez les cours d'histoire revenez. Ok, je voyais à peu près de quoi il parlait. Mais disons que ce n'était pas mon chapitre préféré en histoire, même si je savais qu'ici était l'endroit du siège de tout ceci.

« Eden » répétais-je bêtement, un sourire abruti aux lèvres.
Sa langue dans mon cou me faisait frissonner. Je ne savais pas trop s'il allait le refaire et j'anticipais un peu. Je ne voulais pas trop lui faire sentir que ça m'angoissait, mais il devait l'avoir comprit. La première fois, ça avait été une immense douleur, quoique j'ai été shooté, et je ne préférais pas retenter l'expérience. En finir ou ne pas le faire. Mais je n'étais rien pour lui donner ce choix à faire. Je sentais mon baggy et mon boxer partir à une vitesse impressionnante. Nu face à lui, je n'eus pas le temps de m'en rendre vraiment compte, que ses dents transpercèrent ma peau. Étrange, je n'avais pas mal. J'en gémissais de plaisir même. Je sentais mon sang partir, m'affaiblir doucement, mais c'était foutrement bon.

« Eden … arrête »
Déjà avec ce qu'il m'avait précédemment prit, malgré que j'ai pu avoir de son sang, je me sentais vraiment mal. Des vertiges affreux. Mon cœur qui battait de plus en plus lentement. Même s'il n'aimait pas mon ordre, qu'importe. Je posais une de mes mains sur son torse, tapotant des doigts au cas où il n'avait pas entendu ma voix, assez faible, due à ce qu'il me faisait. Mon pouls diminuait encore. Arrête toi Eden. Ou finis-en avec moi. Même mon esprit partait dans un délire insensé. Je respirais – comme un drogué son parfum. Si je devais mourir, j'aurais au moins connu un être fabuleusement envoûtant et dangereux. Mais est-ce une vie bien remplie que de ne pas vivre dans l'insouciance ? Non, je ne pense pas. Mes lèvres se posèrent sur sa joue. Arrête …
Revenir en haut Aller en bas
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
G. Eden Cromwell
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : Angel's Industry

MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Mar 8 Fév - 0:41

Je ne souhaitait pourtant pas boire seulement que chez un vampire, le besoin de mordre pendant l'acte c'est comme éjaculer si on mord pas c'est pas un bon coup on en à besoin, e sang nous excite. le mais but n'était pas de tuer notre partenaire , l'ennui c'est que...je ne me contrôlais plus avec son sang, ce jus si précieux et si délicieux, je le sentait qu'il angoissait, j'avais entendu son murmure, et ses doigt contre mon torse, il avais peur, mais en même temps il ne se défendais pas vraiment comme si c'était son destin de mourir à cause de moi. il me fit même un bisou sur la joue alors que je léchais sa plaie, mais cet acte me fit... je en sais pas trop ce que cela me fit à vrai dire mai disons que j'eus une sensation des plus étrange pourquoi était-il doux comme cela alors qu'il allait surement mourir. J'arrêtais immédiatement et me reculais le fixant, putain j'ai pas pomper dans que ça...si ? Putain mais je ne veux pas qu'il meurt !

« Shawn ? J'ai arrêté putain j'ai pas bus tant que ça ! »

De l'inquiétude, mon dieu moi inquiét ça ne m'était plus arrivée depuis 560 ans et des poussières. je regarde la petite plaire et ma langue passe dessus pur essuyer le sang, il se fiche de moi, c'est lui qui a envie de me boire, mon sang a des vertues incroyables, il guérit et c'est comme une drogue si on en prends trop. J'hésite un moment et le frappe une ou deux fois pour voir s'il se foutait pas de ma gueule

« Putain tu fais chier toi ! »

Je me mords le bras et lui fourre ma plaie ouverte dans sa bouche me laissant tomber à côté de lui, cette fois je lui laissait plus de temps pour boire pour qu'il reprenne réellement des forces, Je me rendais compte qu'il pompais vite car je me sentais beaucoup moins fort d'un coup. Je retire mon bras après une ou deux minutes, j'aimais pas cette sensation d'être faible. Mais du coup je peu pas le mordre si on fait l'amour et ça...Grrr ça m'énerve. toutes les personne avec qui j'ai couchée je les ai mordues pourquoi lui je peux pas c'est d'un frustrant !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
Shawn T. Trümper
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : LiveJournal


YOU && ONLY YOU
ORIENTATION SEXUELLE: Incertain
RELATIONSHIPS:
YOUR SECRETS:
MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Mar 8 Fév - 23:38

Mais il continuait toujours de pomper. Tic tac, tic tac. Ça ressemblait à la fin de ma vie, mais je n'avais pas si peur finalement. J'avais juste eu l'appréhension de la morsure. Sinon, je continuais de balader ma main sur son torse. Mes forces me manquèrent rapidement et je dus enlever cette main qui retombait mollement sur le lit. Si j'avais pu, je serais né avec un sang différent. Si j'avais pu, je n'aurais emménager dans cette ville. Si j'avais pu, je n'aurais pas travailler dans ce bar et je ne l'aurais pas rencontré. Sauf que c'est bien connu : « avec des 'si' on pourrait refaire un monde » et ce n'était pas possible. Je ne regrettais pas en fait. Mon sang ne m'avait jamais porter préjudice avant aujourd'hui, car je n'avais jamais eu d'accident. Cette ville était riche dans une histoire qui m'est encore inconnu, mais j'avais voulu l'apprendre. Dommage que mes plans tombent à l'eau. La boîte gay m'avait souvent faire rire – seul – avec tous ces hommes qui me draguaient ou autres, ne sachant pas que je n'étais absolument pas de ce bord là. Et puis, il y avait Eden. Je ne pouvais pas savoir qu'il serait là se soir et qu'il viendrait vers moi, « à cause » de mon sang. S'il y avait eu marqué « vampire en soif de AB négatif » sur son front j'aurais sûrement comprit plus vite, mais je doute que ça m'aurait amené à autre chose que ce moment précis.

Plus d'aspiration. Il avait arrêté, mais je me sentais tellement hs. Pire que dans la ruelle. Noir, tout noir. Et cette petite lumière blanche. C'est con de mourir de cette façon si jeune. Je n'aurais même pas dit au revoir à mes parents. Pourquoi faire Shawn, ils t'ont foutu à la porte à cause de tes conneries. Ta gueule. Ce n'était pas ma faute quand même ! Si … tu as détruit la vie d'une fille … tu sais au moins si elle ne voulait pas garder cet enfant ? Non, tu as fait ton égoïste Une voix autre que ma soit-disant raison me vint vaguement jusqu'aux oreilles. De l'inquiétude ? Non, je devais divaguer. S'il savait à quel point je me sentais hors service. Non … il ne pouvait pas savoir et il s'en foutait sûrement totalement. J'entendais à nouveau sa voix, après mettre prit ce qui ressemblait à ses coups, mais ça avait plus l'air de plume en fait. Il m'avait vidé de toute mon énergie. C'était qui le crétin après ?

Un liquide refit surface dans ma bouche. Cette fois-ci, je savais ce que c'était et je ne perdis pas de temps pour aspirer. Chaud. Sucré. Mais tellement bizarre. Ça restait du sang après tout, même s'il devait être largement différent du mien. Comparé à avant, je pus en happer plus. Pourquoi ne me laissait-il pas mourir ? Il devait y avoir penser depuis le départ. Au moins, je ne le collerais pas, je ne le chercherais pas parce qu'il m'attire, je ne lui demanderais pas de sexe se soir et oui, il serait tranquille pour de bon. Mais non. De la pitié ? Ou autre chose ? Une fois son bras partir, je reprenais mes esprits. Idiot, comme si un vampire pouvait tomber amoureux ! Alors pourquoi tout ça … pour moi. Je n'avais rien de spécial et je n'étais pas le seul AB négatif dans le monde.

« Tu as eu peur ? »
Juste une provocation. Crétin fini ! Tu as faillit crever et tu le cherches ! Oui, et alors. Je prenais de grandes bouffés d'air. Mon cœur repartait normalement et je voyais les couleurs. Dire que j'avais passé à côté de la mort. Seul hic avec le fait que j'ai bus une seconde fois le sang du vampire, c'était que j'étais encore plus excité. Moi qui pensais avoir été avant au sommet de l'envie, et bien, j'étais agréablement surpris. Je me mis sur lui, souriant innocemment. Je posais doucement mes lèvres sur les siennes, commençant un baiser. Je ne savais pas s'il aboutirait, surtout après ma remarque, mais je ne perdais rien à essayer. Mes mains virent à sa taille et déboutonnèrent son bouton et sa braguette. Je lâchais ses lèvres, sans trop le regarder et enlevais son pantalon. Une fois que je reviens à lui, je regardais la bosse qui était formé par son boxer. Un coup de chaud. Mon membre pulsait alors que je sentais toujours ce besoin de rapprochement, d'être totalement en fusion avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
G. Eden Cromwell
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : Angel's Industry

MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Mer 9 Fév - 0:13

Un vague de peur et d'inquiétude envahis mon corps alors que le corps de Shawn était démunis de toutes ses forces. Ce garçon...il était à moi désormais, je veux dire il est le seul à qui j'ai donner mon sang et donc avec qui j'ai un lien. Pas aussi force que si je l'avais transformé, c'est certain, cela dit notre lien est désormais éternel. je saurais jusqu'à sa mort ou il se trouve et ce qu'il ressent, ou qu'il soit sur terre notre lien est élastique. Je l'avoue je ne voulais pas qu'il meurs parce que je tenais à lui il était mien.Le concevoir était difficile, comment un vampire et un humain peuvent...et pourtant je ressens de nombreux sentiment pour ce garçon je n'ai pas encore déterminé s'il était positif ou négatif, cependant, ses sentiments sont bel et bien là et c'est pourquoi il ne doit pas mourir. Ce qui explique mon inquiétude quand à son état des plus précaires. Entre la vie et la mort, et plus proche de la mort si je ne fais rien.

« Putain Shawn ! »

Non, non je n'en était pas à pleurer mais j'ai rarement ressenti un tel stresse depuis que je suis un vampire. Je me mords sans hésité vraiment et lui donne mon sang me laissant doucement tomber à ses côté. il pompait avec plus de rapidité et des plus grande gorgée, quand il vu capable d'attrapé mon bras je le retira restant immobile sur le draps, songeant à la situation, je suis en train de donner presque ma vie pour un humain qu'est ce que cela signifiait ce pourrait-il qu'il soit "le" partenaire ? En effet un vampire ne peu avoir qu'un seul vrai partenaire pour l'accompagner. Qu'un seul être qu'il peut aimer d'un amour sincère. Mais il se trouve que Shawn est un humain et dans soixante ans il bouffera les pissenlits par la racine et moi...je continuerais mon chemin ayant perdu l'ame la plus précieuse au monde, si tant est que ce soit lui bien sûr. Et si c'est lui la transformation ne sera pas une solution, je ne souhaite à personne ce qui m'est arrivé sincèrement. Amadeo ne m'a pas tant laisser le choix.

Il se redresse venant sur moi je rouvre els yeux et le regarde, ouais, il est en forme par rapport à il y a deux minutes et j'avoue que cela me rassure. C'est alors qu'il me cherche en me demandant si j'avais eus peur. Je ne réfléchit pas et lui balance un gifle avant de l'embrasser. les gifle de vampire en générale son très forte, mais on s'en rend pas compte (a). Cela ne l'arrête pas il m'embrasse avec une envie dévorante et détache mon jean l'enlevant aussitôt et vint caresser ma bosse à travers mon boxer. J'ai envie de mordre. C'est incroyable. Ma main s'empare de son entre jambe terriblement dure et commence des vas et viens dessus je le vois ce cambrer sous le plaisir. Lorsqu'il me retire mon boxer je nous frotte l'un contre l'autre avec ardeur et avidité.

« Tu n'es pas un humain comme les autre pour moi, je ne pouvais pas te laisser mourir et je ne te laissera pas mourir. »

Dis-je entre deux baisers passionné et sauvages. Tant l'envie était grande.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
Shawn T. Trümper
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : LiveJournal


YOU && ONLY YOU
ORIENTATION SEXUELLE: Incertain
RELATIONSHIPS:
YOUR SECRETS:
MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Mer 9 Fév - 9:13

Ses réactions me semblaient étranges. Je ne m'attendais pas à ce qu'il porte un quelconque intérêt envers moi, ma personne. Mon sang, d'accord, mais pas le reste. Pourtant, ça avait l'air d'être plus que ça. Je devais me faire des illusions, son sang devait me faire débloquer en A à Z. Shawn, tu es déjà complètement ailleurs. Je sais, mais tant que j'étais avec lui, c'était comme si rien ne pouvait m'arriver. Bizarre à dire quand même, sachant que lui pouvait me tuer à n'importe quel moment. Une gaffe aussi forte que celle que j'ai eu la première fois où je me suis fais chopé en rentrant chez moi après ma première fête arriva sur ma joue. Sauf que je n'y fis pas attention. Et la douleur n'était rien comparé à l'envie. Mon baiser se fit plus intense, fort. Après avoir enlever son bas, une de mes mains vint automatiquement sentir son sexe dressé sur son boxer. Les frissons arrivèrent en pagaille. Je sentais, pas une crispation, mais qu'il avait encore envie de me mordre. Sauf que je ne tiendrais pas. Son sang avait beau me faire reprendre des forces, ce serait un cycle assez « tuant » à la longue s'il boit mon sang, je … bois … bizarre à penser – le sien et il n'y aurait jamais de fin. Je me perdais dans ses yeux, relâchant ma pression sur son dernier vêtement.

Quelque chose de chaud enveloppait mon sexe. Je ne retenus pas mon gémissement assez grave en voyant et sentant sa main … Oh mon Dieu ! Je m'appuyais et prenais la cadence des mouvements qu'il me faisait subir. C'était la meilleure masturbation que l'on ne m'avait jamais faite. Je ne le surestime même pas, je ne pensais vraiment. Même si je devais le faire seul en pensant à lui, ça ne serait pas aussi bon. Je cambrais mon dos contre sa main. Sauf que quelque chose me gênait : son boxer. Je voulais sentir son intimité se frotter à la mienne. Donc en bougeant sur lui, mes mains tremblantes avec cette putain d'excitation, je réussis à enlever son boxer. Sa main se retirait et il entreprenait les vas-et-viens que nos deux sexes tendus au maximum. Je reprenais ses lèvres contre les miennes. Jusqu'à ses quelques mots. Je détachais nos lèvres et le regardais, un peu « choqué » de tels dires.

« Oh … »
En même temps, que dire face à une telle déclaration ? « Tu n'es pas un humain comme les autre pour moi, je ne pouvais pas te laisser mourir et je ne te laissera pas mourir » Ça sonnait trop juste pour un mensonge, mais trop faussement pour ce qu'il était. Je le jugeais ? En même temps, retrouvez-vous une fois face à un vampire qui adore votre sang, on en reparlera. Il te manipule Shawn, ouvre les yeux ! Ils étaient ouverts, mais tout ce que je voyais, c'était un homme magnifique et pour qui je craquais irrévocablement. Donc qu'il me manipule ou pas, qu'il pense ou pas ce qu'il venait de m'annoncer … tout ça n'avait pas réellement d'importance en ce moment « T » Pour seule réponse, je souris perversement et l'embrassais. Chaque mots faisaient comme un écho. Je trouvais ça bizarre le fait de me dire qu'il pourrait avoir un « attachement » vis-à-vis de moi. Ok, j'avais bu de son sang, je suppose que ça faisait peut-être un genre de lien, le fait que j'avais envie de lui, etc... mais il pourrait faire ce qu'il voulait, me boire mon sang et me tuer.

Sans me prendre plus la tête, même si tout ceci restait dans un coin de mon cerveau, je repris mon baiser torride avec lui, ne me lassant pas de bouger de bas en haut contre son corps, lâchant des gémissements entre notre échange … j'allais penser « amoureux » mais ce serait audacieux de dire ça. Juste notre échange quoi. Mes mains virent caresser son torse, plus franchement que mes tapotements d'avant pour le faire cesser son prélèvement de sang. J'appuyais sans gêner sur ses tétons, durcit par l'excitation. Ses paroles revenaient encore. Il n'aurait pas pu se faire ? Hum … Je n'étais pas de taille à lui dire ça, mais c'était troublant tout de même. Bon … tant qu'il reste avec moi, au moins pour cette nuit, je serais heureux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
G. Eden Cromwell
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : Angel's Industry

MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Mer 9 Fév - 15:52

Je garde me crocs à découvert. Pourquoi ? Parce que je ne les contrôle pas lorsque je suis excité. Ils sortent tout seuls. C'est plutôt bon signe lorsqu'un vampire à les crocs dehors lors de l'amour ça veut dire qu'il aime en général, ou alors qu'il est très, très affemmé, et ce n'était pas mon cas. Je caresse sa nuque. Avec lui je peu pas trop être violant et sadique comme d'habitude il a déjà eut deux injection de sang de vampire je veux pas qu'il fasse une overdose. Mais normalement je griffe le dos de mes partenaire et je les mort dans l'artère fémoral, c'est follement excitant.

Lorsqu'il retire mon dernier vêtement et voyant qu'il n'était pas fichu de réfléchir à un éventuel préservatif je soupire entre deux baiser. Crétin d'humain...crétin que j'aime ! ah non que je n'aime pas que je ne sais pas --'

«Décidément toi t'arrives pas à réfléchir tout seul dès que t'a le petit oiseau dressé »

Je vais fouiller dans son âme excitée pour savoir ou se trouve ses préservatifs...j'aurais du m'en douter, ceux-ci se trouve dans al table de nui j'ouvre le tiroir et prend un capote entre mes dents. je le laisse embrasse mon cou et me serrer contre lu ce qui me cambre. J'enlève pas le suite l'emballage de la protection et habilement je la lui mets autours de son entre jambe gonflé au maximum. je me mets en position. J'attends...mais il est con ou quoi ? Il sais pas ou est le trou ? Parce que il continuais de caresser mon torse et à se frotter.

«C'est pire que je pensais --'»

et c'est moi qui le fait entrer en donnant un puissant coup de bassin, ça à passé tout seul x) Bon pas sans un légère douleur quand même, disons que c'était plus un corbeau qu'un moineau si vous voyez ce que je veux dire. Du coup je l'ai sentie passé. C'est pourquoi je fortement gémis mais pas forcément de douleur. Je commence même les vas et viens à sa place avant qu'il "comprenne" et qu'il prenne enfin le relais. je gémis de désir et mes ongles se plantent dans son torse c'était trop bon
Revenir en haut Aller en bas
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
Shawn T. Trümper
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : LiveJournal


YOU && ONLY YOU
ORIENTATION SEXUELLE: Incertain
RELATIONSHIPS:
YOUR SECRETS:
MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Mer 9 Fév - 23:44

Un soupir. Parce qu'en plus, ça ne lui convenait pas ! Tu t'y prends comme un pied. En même temps, je ne sais pas m'y prendre du tout avec un homme. Non, je n'avais pas d'acquis innée qui font que : Oh ! Tiens, je sais absolument quoi faire. Et non, je ne pourrais pas être parfait, c'était impossible. Oups, le mot « impossible » Sa réflexion me fit quand même sourire. Je ne le prenais pas pour moi. Sachant qu'il vivait depuis largement plus de temps que moi, ça n'était sûrement pas sa première fois. C'était même obligée, il savait trop bien s'y prendre et il avait trop confiance en lui. Trop. Mes pensées revinrent très vite sur ce que l'on était près de faire. Je n'en pouvais plus d'attendre, mais en même temps, je me sentais con de ne pas savoir quoi faire. Il m'excitait, mais je ne savais rien faire. Il me fixait, avec cette intensité qui me faisais flancher. tu devrais avoir peur, pas être sous son charme !! Comme si je contrôlais quoique se soit. Le voyant tendre la main, j'en conclus qu'il cherchait des préservatifs. Je me mis à embrasser sur coup, me rapprochant au maximum de lui.

Le bout de latex fut mit à Eden. Bon, le seul truc que je savais faire, c'était lui qui s'en occupait. Il m'arrachait quelques gémissements de plaisir au passage, il était si doué … Shawn ! Pars MAINTENANT ! Si j'avais pu, j'aurais prit la poudre d'escampette. Je sentis qu'il écartait les jambes. Ouais … et je fais quoi moi ? Je n'étais pas devin ou médium, comme si je le savais. Pour cacher ce manque de savoir, je continuais à balader mes mains sur sa peau et me frottais. Sa voix m'apparut comme un reproche et je voulus rétorquer … sauf qu'à cet instant précis, une chaleur englobait tout mon sexe. Un cri de plaisir et de douleur à la fois sortit de ma bouche. Si je m'attendais à ça … C'était si étroit, brûlant et bon. Foutrement bon. Plus qu'avec une fille, de toute manière, et différent, mais en bien. Son gémissement me fit avoir la chair de poule. Comme s'il pouvait prendre son pied avec un empoté comme toi !!

Des mouvements en moi me faisait me rendre compte du bonheur qui m'emplissait. Tu fais tellement pitié. Et alors, je comptais bien profiter de ce moment. « Leb die Sekunde » Surtout avec Eden. Quelques questions me trottaient déjà dans la tête. Alors soit il allait les capter et me répondre soit on verrait demain. Je soupirais d'aise. J'étais totalement en extase, reprenant les mouvements qu'il avait commencé. Si la perfection devait approcher quelque chose, ça serait cet instant je pense, pour ma part en tout cas. Je voyais ses dents pointures toujours dehors. J'aimerais le laisser boire, mais déjà si je cédais, il me mettrait une droite comme avant, et puis, je ne me sentais pas capable de lui en donner encore sans être totalement hors service par la suite.

« Hum … putain Eden … »
Ses ongles dans ma peau me firent jouir plus fort. Nos gémissements se mélangeaient, les siens plus aigus que les miens, mais plus ou moins accordés selon le cas. « Tu n'es pas un humain comme les autre pour moi, je ne pouvais pas te laisser mourir et je ne te laissera pas mourir » Pourquoi ? Hein, pourquoi ? C'était trop illogique pour que ça ait un quelconque sens. Je donnais un coup de bassin plus puissant, ne sachant que faire de cette phrase qui me hantait la tête. C'était que du sexe, n'est-ce pas ? Non Shawn, tu ressens autre chose. La raison, chut. Pour une fois qu'elle disait autre chose que le fait que je devais bouger de là, je préférais ignorer encore cette remarque. N'importe quoi, comme si je pouvais ressentir un sentiment autre que l'envie. Il ne pouvait pas me faire tomber amoureux de lui … Si ?!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
G. Eden Cromwell
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : Angel's Industry

MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Jeu 10 Fév - 17:36

Le sexe pour un vampire est primordial c'est ce qui le rend vivant, enfin pour moi c'est ça que je ressent, le sexe ça me rend moins mort j'ai l'impression d'être un humain en m'adonnant aux plaisir charnel et parfois ça fait du bien de ne pas toujours être considéré comme un monstre. Que quelqu'un vus traite gentiment qu'il vous caresse, vous embrasse. En tout cas, moi j'ai besoin de ses attentions j'en donne aussi. C'est un moment priviliégié ou deux être s'aime, après la plupart du temps je vide mes victimes, mais pas se soir, je ne vais pas le tuer comme je le lui ai dit je n'avais aucunement l'intention de tuer ce garçon et pas à cause de son sang...enfin ce n'est pas que à cause de ça. il m'intrigue et il éveille en moins des sentiments totalement nouveaux des sentiments de désire. D'ailleurs je me retenais de mordre, c'était un sainte torture pour moi de ne pas goûter sa chair pendant l'acte, voilà pourquoi je lui ai griffer le dos comme pour essayer de combler mon manque. Cependant, cela ne veux pas dire que je pends pas mon pied de loin pas, en fait le fait qu'il ne sache pas quoi faire m'a beaucoup excité et le fait d'être dominé tout en dominant était jouissif.

Lorsqu'il repris les rennes je me cambrai le laissant me donner des coups sec et rapide comme je les aime, le le sentais transpirer et il tremblais même en sentant l'orgasme monter. Je serre un peu les fesse pour qu'il soit plus à l'étroit et tend le cou ainsi l pouvais embrasser ma pomme d'Adam comme il le souhaitait. Je me masturbe également ce qui, je crois l'excite affreusement. je fait également des mouvement de vas et bien et en fin de compte notre partie de jambe en l'air ne dura pas bien longtemps car peut être cinq ou sept minutes après nous eûmes un orgasme, quasiment en même temps. Il tremble de tout son corps, J'aurais bien voulu avoir de tel réactions. Transpirer, trembler. Bon j'avais des frissons, c'est déjà ça hein ? Je le laisse se calmer un peu puis il se retire et tombe à côté de moi la respiration très courte. je fixe le plafond sans bouger.

« Ça va ? »

Demandais-je après un moment remontant la couverture sur nos ventres. je regarde l'heure...trois heures. C'est bon j'ai encore deux heures s'il veut que je reste. Je n'étais nullement essouffler les mort on cet avantage là. Faire des efforts sans en payer le prix. Je passe une main sur mon torse fixant Shawn qui reprenais peu à peu ses esprit.

« Alors ça fait quoi de sauté un mort ? »

Demandais-je après un instant de silence total,
Revenir en haut Aller en bas
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
Shawn T. Trümper
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : LiveJournal


YOU && ONLY YOU
ORIENTATION SEXUELLE: Incertain
RELATIONSHIPS:
YOUR SECRETS:
MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Ven 11 Fév - 0:25

Transpiration. Gémissements. Tremblements. Vas-et-viens puissants. J'avais de plus en plus de mal à respirer. L'air devenait irrespirable. Mais je m'accrochais au corps d'Eden, buttant au plus profond de lui. Mes cris de plaisir déchiraient le silence de la pièce. Je sentais la fin proche, beaucoup plus proche que d'habitude d'ailleurs et le fait qu'il serrait d'un coup les fesses, me gardant en lui me fit hurler de plaisir. Je penchais la tête en arrière pour bouger mes tresses qui me collaient à la peau, puis me basculais en avant pour m'enfoncer en lui, en même temps que j'embrassais tout son cou. Je sentais ses mains passer entre nos corps et bien trop curieux, je regardais vite fait entre nos deux corps pour le voir se masturber. Mon sexe pulsa en lui et me fit encore gémir. C'était tellement excitant. J'avais bien envie de le faire, mais au point où allait les choses, c'est-à-dire très rapidement, je me rétractais. Le moment fatidique arriva bien plus vite que je ne l'aurais pensé et espéré. Je finis en un long gémissement assez rauque, me cambrant au maximum contre lui. Des spasmes me prirent automatiquement. Sur au niveau des mains. L'orgasme avait été tellement fort, surtout quand j'avais entendu que l'on avait eu presque au même moment.

Mon pouls avait du mal à redescendre sur terre. Je me détachais de lui et me laissais tomber comme une masse à côté de lui. C'était mieux que tout. Je respirais à grandes bouffés, espérant à chaque fois que l'air se rafraichisse, même si ce n'était pas bien possible et la fenêtre était trop loin et j'avais trop peu de force pour me déplacer. Un petit moment de silence, pendant que je pompais tout l'air possible de la pièce. Mes yeux furetèrent vite vers Eden. Pas essoufflé, ni transpirant. Je ne pourrais pas vivre sans ses sensations. Elles étaient trop précieuses, même si elles n'étaient pas contrôlable du tout. Mais ma curiosité me faisait me demander comme ça faisait … S'il ressentait quelque chose quoi. Il cassa le silence en me demandant si ça allait. Je me tournais vers lui avec un grand sourire, frissonnant en sentant la couverture remonter sur son corps.

« Bien … sûr … »
La respiration n'était pas encore totalement calme, mais je faisais au maximum. Encore du calme. Je détestais ça, mais je n'arrivais pas à parler. Quand il reprit une seconde fois la parole, je ris. Je me mis de côté pour le fixer. Mes inspirations s'étaient bien calmés et je pouvais parler normalement.

« Ça dépend … Ça fait quoi de sauté un crétin d'humain ? »
Sauter. Ca sonnait faux dans ma tête, mais je n'allais pas faire le romantique hein. En tout cas, c'était comme si … Comme si c'était la première fois que je faisais « l'amour » à quelqu'un et ce n'était pas déplaisant du tout en tout cas. Mais il n'avait pas la même vision et je devais l'admettre, c'est comme ça et ça ne serait jamais autrement. Stupide Je suis d'accord, mais j'étais accro et ça colle à la peau une addiction comme celle-ci. Eden. En tout cas, je retiendrais pour toujours ce prénom, jusqu'à ma mort …
Revenir en haut Aller en bas
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
G. Eden Cromwell
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : Angel's Industry

MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Ven 11 Fév - 0:46

Comment vivre sans ses sensation, c'est ce qu'ils e demandais, d'ailleurs cela me fit légèrement sourire, de un je ne vivais pas. Et oui je ressentait beaucoup de chose c'était quasiment pareil que pour lui à l'intérieur, simplement que je n'ai plus de quoi transpirer et comme mon coeur ne bat plus je ne peu plus être essoufflé, pour moi l'air est un option je ne suis pas obliger de respirer techniquement mais c'est l'une des rares chose encore humaine en moi. Il m'arrive de frissonner l'impression des douche froide aussi des bouffée de chaleur je peu en avoir mais la transpiration le fait de coller d'être essouffler et tout ça c'est typiquement humain, moi je ne peu plus.

« De un je ne vis pas...en suite j'ai pas simuler, j'ai ressenti quelque chose et ne t'en fait pas tu te fait facilement au fait de ne plus transpirer ni d'être essoufflé »

Dis-je pour les répondre. Et comme je suis un vampire gentil je vais lui ouvrir la fenêtre un moment mais il m'a quasiment pas vu faire vu que j'ai utilisé ma rapidité d'être des ténèbres.Voyant que malgré cela il ne reprenait pas son souffle je me suis enquis de sa santé lui demandant si tout allait bien, il me jura que oui...tant mieux parce qu'il n'aurait pas eut de troisième doses de sang. Je l'observe un instant, m demandant ce qu'il avais de plus, qu'est ce qui était en train de le sauvé qu'est ce qui m'empêchais de le tuer. Je rendre mes crocs, alors que mon excitation redescendait puis fixe le plafond, qu'est ce qui se passait merde ! Je lui ai alors demandé ce que ça faisait de "sauté" un cadavre et lui me demanda du tac au tac ce que ça faisait de "sauté" un "crétin" d'humain. cela me fit sourire il a moins peur de me parle maintenant. c'est bizarre mais avec lui j'ai pas envie de faire forcément peur.

« C'était excitant que tu ne sache pas t'y prendre, et puis t'es plutôt un bon coup je me suis éclaté »

Dis-je sincèrement toujours en fixant le plafond qui me sembla tout à coup des plus passionnant. Mes mains étaient jointes sur le couverture et je restait totalement immobile n'arrivant pas à trouver de réponses à mes questions.

« Tu trouves ça normal toi que je ne parvienne pas à te tuer comme tous les autres ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

••••••••••••••••
Hey mais c'est
Shawn T. Trümper
Yeah ❤
••••••••••••••••

Copyright : LiveJournal


YOU && ONLY YOU
ORIENTATION SEXUELLE: Incertain
RELATIONSHIPS:
YOUR SECRETS:
MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   Ven 11 Fév - 13:17

Bah oui qu'il ne vit pas Shawn, t'es vraiment idiot ou tu le fais exprès ? Non, juste que pour moi, il vivait toujours, même s'il était aussi mort en tête temps. Quel paradoxe. Son cœur ne bat plus, mais il est toujours sur ses deux jambes, donc la logique fait qu'à mes yeux, il reste vivant malgré tout. Quoiqu'il dise. Je fus intéressé par sa réponse, plus que je ne l'aurais pensé d'ailleurs. Il n'avait pas fait semblant et il avait ressenti un truc. Disons que ses mots revenaient comme les autres dans ma tête. À l'entendre, on croirait qu'il ressent vraiment une émotion … humaine. Je n'irais pas – et largement pas – jusqu'à dire que c'est de l'amour. Plus peut-être une simple attirance et une envie ? « J'ai ressenti quelque chose » Bizarre, mais qu'est-ce qui ne l'était plus se soir, ou cette nuit devrais-je dire. Se faire facilement à ne plus agir ou ressentir comme un humain … Je me doutais qu'au bout d'un moment, c'était une habitude comme une autre, et je ne m'étendrais pas sur ce sujet. Je ne pensais pas qu'il est envie de parler de sa « transformation » … à moins qu'il soit né vampires. Ce mot me fit frissonner.

Ou bien étais-ce la fenêtre qui venait de s'ouvrir comme par magie. Je tournais la tête vers lui. C'était lui ? Probablement, à moins que les fantômes existent aussi. Apparemment, ma réponse le fit sourire. Tant mieux. Ses petites dents disparurent aussi. Il redevenait la personne que j'avais vu au premier regard … nu certes, mais une personne tout à fait « normal », juste attirante et extrêmement attractive. Sa voix me fit regarder dans le même sens que lui, à savoir le plafond, pendant que je rougissais. Excitant le fait que j'avais l'air con devant lui ? Content de l'avoir exciter par mon manque de savoir. Et le reste de sa phrase me fit prendre une teinte encore plus rouge. Comment arrivait-il à me faire devenir rouge pivoine en moins de deux secondes ? Ça doit être les effets secondaires de son sang je suppose.

« C'était la première fois pour moi. Et … hum ... merci, je te retourne le compliment »
Un petit regard de côté. Il avait l'air totalement ailleurs. Je me demandais à quoi il pensait. Ça avait l'air de le ronger intérieurement, mais je n'y pensais plus, fixant à nouveau le mur en face de nous. Mon cœur battait tout à fait normalement, grâce au fait que je puisse respirer de l'air frais. Je remerciais silencieusement Eden. Il brisa ensuite le silence avec une question qui me fit un battement à contre temps. Que pouvais-je dire à ça ? Pas grand chose. Je m'estimais heureux de ne pas lui servir de dîner, mais ça avait l'air de le contrarier.

« Normal, peut-être pas. Je peux juste dire que je suis content de vivre encore. Après … ça à l'air de te faire bizarre de ne pas y arriver, mais je n'en sais pas la cause »
Les questions qui se bousculaient dans sa tête, seul lui pouvait y répondre. Comme les miennes. Enfin … Peut-être que si lui trouvait les réponses aux siennes, je pourrais faire de même. Shawn … Il te mène en bateau. Je fermais les yeux en même temps que mon esprit et faire taire cette foutue raison. Je me sentais bien avec lui, les autres questions n'avaient pas d'importance. Je ressentais le besoin d'être avec lui, mais je savais que jamais je n'arriverais à être « satisfaisant » pour lui. Sauf s'il me dirait le contraire, auquel cas, je trouverais ça étrange. Je ressentais un petit pincement au cœur. La peur ? Oui, enfin. Mais une peur de le voir partir et plus jamais revenir. Comme quand on couche avec une personne que l'on aime et que le lendemain, cette personne part avant que l'on ne se réveille et disparaît totalement de la vie de l'autre. Mais je ne l'aimais pas. Je suppose. Est-ce que son sang en moi ferait toujours effet au fils du temps ? Suis-je lié pour toujours avec lui, à penser chaque seconde à cet être qui se tient encore à côté de moi, alors qu'il deviendrait éphémère, seulement un souvenir ?
Revenir en haut Aller en bas


••••••••••••••••
Hey mais c'est
Contenu sponsorisé
Yeah ❤
••••••••••••••••


MessageSujet: Re: ♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden   

Revenir en haut Aller en bas
 

♫ quand travail rime avec une rencontre des plus étranges . pv eden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAMPTON COURT ™ :: « LONDON » :: Soho :: Club Techno Gay-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Univers connus