AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Que faire par une journée ensoleillée ? (Shade)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

••••••••••••••••
Hey mais c'est
Invité
Yeah ❤
••••••••••••••••


MessageSujet: Que faire par une journée ensoleillée ? (Shade)   Dim 4 Juil - 16:03


Une fois n'est pas coutume, le soleil brillait sur Hambourg ce lundi là. Une certaine chaleur estivale se répandait même dans la ville, rappelant à Charlotte les premiers jours d'été en France. Ce temps lui faisait du bien. En sortant vers 8h30 de l'école de photographie où elle étudiait, la jeune fille fut éblouie par la luminosité extérieur. Elle cligna plusieurs fois les paupières et offrit son visage aux douces caresses du soleil. Quelques rayons pouvaient faire tellement de bien au cœur ! pensa-t-elle en souriant. Elle venait d'apprendre que tous ses cours pour le restant de la journée venaient d'être annulés, en raison d'une réunion des professeurs. Très bien, elle pourrait donc profiter de sa journée. Charlotte traversa la cours d'un air tranquille, saluant de la tête les élèves qu'elle reconnaissait. Tout en marchant, elle réfléchissait à ce qu'elle pourrait bien faire aujourd'hui. En élève studieuse et journaliste consciencieuse qu'elle était, elle consacrerait sa journée à s'avancer un peu dans son travail. Il lui fallait taper un article sur la mode de la saison pour le journal. Un article qui ne la branchait pas plus que cela, mais au moins cela lui donnerait l'occasion de se servir de son appareil photo adoré. Charlotte enfourcha son scooter et se rendit dans un parc, où elle demanda à plusieurs jeunes femmes qu'elle trouvait photogénique et bien habillé d'être prise en photo. Elle leur assura qu'elle serait rémunéré si elles étaient choisi pour paraître de l'article. Cela ne lui prit pas longtemps, mais elle s'amusait beaucoup finalement. La française flâna également un peu dans les rues, interpellant certaines personnes au passage. A midi, elle eut terminé et rentra chez elle pour taper son article. Il ne lui manquerait plus qu'à l'amener au journal et à choisir avec sa collègue les photos à publier. Bien, voila qui était fait.

Il lui restait encore à s'occuper cet après-midi. Dans élan de fille modèle, Charlotte entama de nettoyer et ranger sa chambre de fond en comble. Elle en était environ à la moitié quand elle tomba sur ses maillots de bain. La jeune fille se mordilla la lèvre. Elle était en sueur, il faisait vraiment chaud, elle ne pouvait pas résister à une piscine par ce temps, d'autant plus qu'elle savait où se située la plus proche. Oui mais voila, elle ne voulait pas s'y rendre seule. A deux, c'était beaucoup plus amusant. Charlotte s'empara donc de son portable et composa le numéro de téléphone de sa meilleure amie: Shade. Toute excité à l'idée de passer quelques heures avec elle, ce qui n'était pas arrivé depuis bien trop longtemps à son goût, elle espérait de tout son cœur que la jeune fille ne soit pas en cours. Quelques sonneries la firent languir, avant qu'elle n'entende finalement la voix tant attendue ...

Revenir en haut Aller en bas
Invité

••••••••••••••••
Hey mais c'est
Invité
Yeah ❤
••••••••••••••••


MessageSujet: Re: Que faire par une journée ensoleillée ? (Shade)   Jeu 8 Juil - 0:28

    Au réveil, j'eus de la musique classique. Autant vous dire que j'aurai mille fois préféré un bon riff de guitare, mais je m'étais endormie devant la télé hier et je n'avais donc pas eu le loisir de choisir la chaîne ce matin. Je me suis demandé ce qu'il leur prenait de passer un concerto de je-ne-sais-pas-qui à cette heure-ci, mais je suis quand-même restée comme une pauvre fille à écouter cette musique. Elle n'était pas si mal que ça, c'était même plutôt agréable. Un peu lassant à la fin, pour moi qui n'avais pas l'habitude, mais je suis restée les yeux fermés sur le canapé pendant pas mal de temps. Une jambe sur le dossier, une main pendante dans le vide, j'étais totalement de travers. Soudain, j'ai rouvert les yeux, me rendant compte que la musique avait cessé. Mon père n'était toujours pas levé, comme d'habitude, et c'était tant mieux. J'ai regardé l'heure, et j'ai sursauté. Merde ! Et le bahut alors ? Debout en un rien de temps, j'ai vite trouvé quelques affaires, j'ai pris mon sac et je suis partie en courant dans la rue.

    Et là, arrivée en bas, j'ai pris conscience de ma connerie. Du classique à la télé l'après-midi, pourquoi pas ? Mon père n'était pas encore levé ? Bien sur que si, il était déjà partit bosser depuis pas mal de temps. Il n'était pas 8 heures, comme je l'avais d'abord cru, mais 2 heures. et comment avais-je pu me tromper ? C'était idiot, vraiment idiot. Je suis rentrée de nouveau, j'ai éteint la télé une bonne fois pour toutes, j'ai déposé mon sac sur le sol. Allumant ma chaîne stereo, j'ai laissé Izia chanter Hey Bitch et je suis allée sous la douche.

    C'est là que j'ai vu mon portable vibrer. Je vous avoue que si il n'avait pas été là, je ne l'aurai pas entendu. Je suis sortie trempée et déshabillée sur le tapis de la salle de bain, j'ai décroché. C'était Charlotte. Depuis combien de temps n'avais-je pas entendu sa voix ? J'avais l'impression que ça faisait une éternité ! Me passant rapidement une serviette autour du corps, j'ai couru pour éteindre la musique.

    "- Attends ! ai-je hurlé à Charlotte pour couvrir le son."

    Après, je l'ai mieux entendue. Elle me proposait d'aller à la piscine, et vous vous doutez bien que je n'ai pas dit non. Avec une chaleur pareille ! J'avais passé toute ma matinée dans uns pièce surchauffée, donc j'en avais marre.

    "- J'arrive tout de suite, laisse-moi le temps de m'habiller. Et... désolée pour la musique trop forte, tu sais que ce sont mes habitudes."

    Donc, une fois toute prête, je suis allée chez Charlotte. Je ne savais absolument pas où était la piscine, vu que je n'étais dans cette ville que depuis peu. Mais Charlotte connaissait l'endroit comme sa poche, certainement.
    Je n'étais vêtue que d'une petite robe noire laissant voir mes cuisses fines, dignes d'un mannequin à cause de mon anorexie, avec mon maillot de bain en dessous. J'ai toqué à la porte de chez elle. Elle ma ouvert et je lui ai immédiatement sauté dessus. Mes bras autour de son cou, je me sentais soudain mieux.

    "- Charlotte, ça faisait longtemps ! On y va, aller, on y va ?"

    Je ressemblais à une gamine qui retrouvais son ours en peluche. En fait, j'étais juste un ado qui retrouvais sa meilleure amie qu'elle n'avait pas vue depuis pas mal de temps, et cela produisait à peu près le même effet.

    [Désolée, c'est pas top, mais j'ai pas trop le temps de développer plus.]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

••••••••••••••••
Hey mais c'est
Invité
Yeah ❤
••••••••••••••••


MessageSujet: Re: Que faire par une journée ensoleillée ? (Shade)   Jeu 8 Juil - 12:27

La première chose que Charlotte entendit dans le combiné de téléphone fut une sorte de brouhaha sans nom, entrecoupé des grésillements que son portable produisait à chaque fois qu'elle essayait d'articuler un mot. Ce n'était pas nouveau. Depuis son arrivée en Allemagne, cet appareil ne fonctionnait jamais correctement lorsqu'elle en avait besoin ! Il ne cessait de grésiller sans cesse, perturbant le peu de conversation qu'elle pouvait encore avoir avec ses amis restés en France. De plus, le bruit de fond qui l'empêchait d'entendre la voix de Shade ressemblait, lorsque l'on tendait bien l'oreille, à de la musique. Et la brune savait pertinemment combien son amie aimait écouter de la musique à fond. Quelques souvenirs défilèrent dans son esprit lui arrachant un sourire, tandis qu'à l'autre bout du fil Shade venait enfin de baisser la musique. Cependant, Charlotte ne l'entendait pas mieux pour autant.

"Attends, mon portable fait encore des siennes. Je vais tenter de trouver un endroit où je capte mieux." Ce lieu était en fait tout désigné. Elle l'avait découvert dès son arrivée dans l'appartement. Pour pouvoir avoir un minimum de réseau, Charlotte devait s'assoir sur le rebord de la fenêtre de sa chambre. Là, elle pouvait espérer discuter avec son interlocutrice. Elle s'y plaça donc, tachant de ne pas basculer dans le vide ni de laisser tomber son portable. Mais à vrai dire, tout était une question d'habitude et elle maitrisait maintenant parfaitement cette étape. Très fière d'elle, la jeune fille ne put retenir un sourire triomphant. " Et voila. Je suis assise sur le rebord de ma fenêtre alors si je tombe, tu en sera responsable. " Plaisanta-t-elle. Oui notre petite française se trouvait d'une excellente humeur ce jour là. Le fait de ne pas avoir cours et d'ainsi se rendre à la piscine avec sa meilleure amie n'y était certainement pas pour rien.

Charlotte ne la fit d'ailleurs pas attendre plus longtemps et lui exposa la raison de son appel. Elle espérait sincèrement que Shade n'ait rien d 'autre à faire et vienne avec elle. Une après-midi entre fille ne pourrait que leur faire du bien, à l'une comme à l'autre. Elle l'aurait même supplié sur celle-ci lui en avait laissé le temps. En fait, la brune ne put rien ajouter de plus à sa demande, puisque son amie accepta de suite. "Super ! Oui oui prend ton temps, de toute manière tu sais où habite mon père. Viens dès que tu es prêtes ! Oh et ne t'en fais pas pour la musique, je te connais trop bien pour t'en vouloir." La française raccrocha, sautant à l'intérieur de sa chambre. Si elle avait été de bonne humeur auparavant, elle était à présent excitée comme une puce ! Shade ne tarderait pas à arriver. Même si Charlotte n'était pas en Allemagne depuis bien longtemps, la première chose qu'elle avait faîte en arrivant était de lui avoir expliqué où vivait son père. Bon, il fallait maintenant qu'elle se prépare. La jeune fille enfila un bikini bleu turquoise sur lequel elle passa un jean large et un débardeur. Puis elle dénicha un sac de plage, y fourra une serviette, des magasines, son MP3, son téléphone sans oublier la crème solaire et ... Elle n'eut pas le temps de faire autre chose étant donné que quelqu'un venait de sonner. Charlotte descendit les escaliers quatre à quatre, et ouvrit la porte tout essoufflée. Elle n'eut même pas le temps de se remettre de sa course que déjà une chevelure brune lui sautait dans les bras. Les jeunes restèrent dans les bras l'une de l'autre pendant quelques instants, profitant seulement de la présence de l'autre.

"Shade ! Ça fait plaisir de te voir. " Fut la seule chose qu'elle put articuler avant de ramasser son sac qui était tombé au sol suite à la violence de l'accueil "Oui on y va. Tu as tout ce qu'il te faut ? Bon alors c'est partie !". Charlotte poussa gentiment la jeune fille vers l'extérieur tout en fermant la porte à clé, ne sachant pas quand rentrerai son père. Les deux amies descendirent jusqu'en bas de l'immeuble. Cela ne faisait pas longtemps qu'elle habitait ici, mais son sens de l'orientation et sa curiosité innée l'avait poussé à connaître le moindre coin qui environné l'appartement. "La piscine est par là-bas. Ce n'est vraiment pas loin. " Indiqua-t-elle en désignant le côté droit de la route. Elles commencèrent à avancer, éblouis par le soleil et à moitié grillée par la chaleur, mais la perspective d'arriver bientôt les réconfortés. Et puis elles étaient ensemble ! "Alors, comment ça se fait que tu ne sois pas en cours toi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

••••••••••••••••
Hey mais c'est
Invité
Yeah ❤
••••••••••••••••


MessageSujet: Re: Que faire par une journée ensoleillée ? (Shade)   Jeu 8 Juil - 18:32

    "- Shade ! Ça fait plaisir de te voir. "

    J'ai opiné. Tout à fait d'accord avec elle. Charlotte et moi on se connaissaient depuis un bon bout de temps. Elle avait connu Marjorie aussi, et elles s'entendaient bien toutes les deux. Je ne suis pas sûre, pourtant, que Charlotte ai été aussi affectée que moi à la mort de notre blonde préférée. Il faut dire que j'avais des relations spéciales avec Marjorie, ce n'était pas seulement une amie, c'était beaucoup plus. Je crois que je l'aimais, comme je pourrai aimer un garçon, vous voyez. Elle est morte bien avant que je ne lui dise cependant, et c'est ça le plus horrible. Maintenant, je regrette, et la situation me semble juste complètement idiote, puisque je n'ai pas su profiter d'elle quand il le fallait. Marjorie avait du se rendre compte, de toute manière, qu'à la façon dont nous nous embrassions il y avait bien plus qu'une amitié.
    Pour revenir à Charlotte, heureusement qu'elle était là, auprès de moi. Autant vous dire que sinon, je serai enterrée et dans un repos auquel j'aspirais tant depuis bien longtemps. Le repos éternel que je souhaitais, implorais, à coups de couteau encore visible sur mes poignets, à coups de médicaments non prescrits. Charlotte était là. Alors je retenais mes pulsions. Elle aussi, je l'aimais, je ne voulais pas lui faire de mal. Je ne pouvais pourtant pas cacher la vérité, pas cacher les dégâts, même si j'essayais. Elle s'était rendue à l'évidence, nous ne nous séparerions jamais, mais sa moitié était en ruine.
    Voilà, j'étais en ruine.

    "- La piscine est par là-bas. Ce n'est vraiment pas loin. "

    Elle m'a montré de quel côté il fallait aller et je l'ai suivie, marchant à ses côtés, bien à sa hauteur, me calant sur son pas. J'avais l'habitude, je la connaissais pas cœur. Je posais mes pieds en même temps qu'elle sans même m'en rendre compte, c'était fou. A cette pensée, un petit sourire s'est étendu sur mes lèvres.

    "- Alors, comment ça se fait que tu ne sois pas en cours toi ?"

    J'ai rougis. Comment lui avouer que depuis que depuis quelques temps je ne dormais presque plus ? Je voulais vivre la nuit, je dormais le jour, fatiguée par toutes les conneries que la vie me faisait faire. Même le réveil se prenait une baffe et se taisait bien sagement après.

    "- Je sèche pas, je le jure ! (J'ai levé les mains en l'air comme si elle avait un flingue avec un air comique). J'me suis pas levée à temps. Ça fait même pas une heure que je suis réveillée."


    Je lui ai tiré la langue comme une gamine insolente et fière d'elle, pour bien lui prouver que je n'en avais rien à faire. Oh, ils pouvaient me renvoyez du lycée s'ils voulaient, de toute manière j'avais tellement de mal en cours... j'étais au fond, près d'une fenêtre, je racontait des conneries à une fille avec qui j'avais sympathisé vite fait et nous faisions des bêtises ensemble de temps en temps. En France, la musique, le français et l'histoire rattrapaient ma moyenne - pas la peine d'espérer ça dans un pays dont je ne connaissais rien, ni les grands classiques de la littérature ni même l'histoire (à part Hitler, mais heureusement qu'il n'y a pas que lui).

    Au bout de quelques temps, j'ai pris le sac de Charlotte sur mon épaule, lui faisait un clin d'œil. Chacune son tour, moi je venais les mains vides à chaque fois, alors je n'allais pas la laisser se débrouiller toute seule. Je déteste m'encombrer de sac. parfois je le regrette. Dans tous les cas, à chaque fois que quelque chose ne va pas, je me dis qu'il n'y a pas mort d'homme et que m'énerver contre ma stupidité n'y changera rien. Ca marche plutôt bien je dois dire, en général j'arrête de stresser rapidement.

    Nous étions arrivées devant la piscine, je me suis arrêtée et l'ai regardée.

    "- Ça me fais du bien, tu sais, de te revoir et de revivre un peu comme avant."

    Sur ce, j'ai ouvert la porte et je l'ai invitée à passer devant moi, comme si j'étais un garçon galant. Je m'amusais d'un rien décidément. Je lui ai rendu son sac avec un sourire et j'ai déclaré :

    "- Après vous, Mademoiselle."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

••••••••••••••••
Hey mais c'est
Invité
Yeah ❤
••••••••••••••••


MessageSujet: Re: Que faire par une journée ensoleillée ? (Shade)   Jeu 8 Juil - 20:04


Les deux jeunes filles marchaient d'un pas mesuré. Elles ne se sentait pas pressées. Malgré le soleil qui lui cuisait le dos, Charlotte était bien et n'aurait voulu changer cet instant pour rien au monde. L'idée que Shade aurait du être en cours à cette heure-ci, tout comme elle si ses professeurs ne s'étaient pas absentés, mis un petit moment à germer dans son esprit. C'est pourquoi elle lui posa la question, juste comme ça. Non pas qu'elle lui ferait la leçon, ce n'était pas son genre. En général, elle se contentait d'écouter et d'aider ses amis, mais elle ne jugeait pas. La légère teinte rosée que prirent les joues de sa meilleure amie la mit cependant sur la voix. Shade ne rougissait pas pour rien d'ordinaire, il devait y avoir quelque chose sous cette subite coloration. Toutefois, la brune ne chercha pas plus loin, sachant pertinemment qu'elle aurait bientôt sa réponse. Cela faisait un bon moment qu'elles se connaissaient toutes les deux, et malgré une petite différence d'âge, rien ne les séparait réellement.

Shade finit par avouer qu'elle ne s'était pas levée à temps afin de se rendre en cours et accompagna cela d'une mimique amusante, comme si Charlotte allait lui tirer dessus. Celle-ci connaissait la situation et les problèmes de son amie. Elle essayait de faire de son mieux pour l'aider, et voir qu'elle n'y parvenait pas la plongeait dans une tristesse sans nom. Mais elle n'aimait pas s'épancher sur ce qu'elle ressentait, alors elle faisait semblant que tout allait bien. " Ça ne m'étonne pas de toi. Un jour tu finiras par oublier ta tête ma petite, ça ne va plus là !" Tout en disant cela, la française arborait une expression sévère, une de ces mines renfrognée que prennent les parents en colère. Bien sur, il ne s'agissait que d'une plaisanterie et elle reprit son air décontracté quelques secondes après. Comme Shade lui tirait la langue, Charlotte en fit de même, lui lançant un "sale gosse va" d'un regard espiègle. Se retrouver ainsi était vraiment ce dont elles avaient besoin ! Elles firent encore quelques pas, durant lesquels la brune se vit délestait de son sac. Ce dernier ne lui pesait pas trop, mais elles avaient l'habitude de procéder ainsi. Il s'agissait d'une sorte de rituel.

Enfin, elles arrivèrent devant le grand bâtiment bleu turquoise. Les rayons du soleil se reflétaient à l'infini sur sa surface, faisant même mal aux yeux. Charlotte se tourna vers son amie, les yeux quelques peu humide. Oh non, elle n'allait pas pleurer ! Ce n'était pas dans sa nature, pas quand elle n'était pas seule. Et puis pourquoi pleurer ? Elle n'allait pas gâcher cette formidable après-midi. Ce devait être le soleil, voila tout. "A moi aussi tu sais. Tu me manques beaucoup ... " Sa voix était à peine audible, mais elle l'était assez pour Shade. La brune baissa les yeux afin de reprendre une contenance, puis releva brusquement la tête, son air enfantin de nouveau présent. "Et puis on a plein de chose à se raconter ! "

Sur cette note un peu moins mélancolique, elles pénétrèrent à l'intérieur du bâtiment, où régnait une fraicheur des plus agréables. Comme Shade lui ouvrait la porte, Charlotte répliqua dans un sourire : " Oh mais quelle galanterie ! Il ne faut pas vous donner tant de peine ! " Elles se dirigèrent vers les vestiaires, où elles se mirent rapidement en maillot de bain, trop impatiente de sentir le contact de l'eau fraîche avec leur peau brûlante. " Crois-tu que nous auront droit à rencontrer de beaux et jeunes maîtres nageurs ?" Divagua-t-elle tandis qu'elles étendaient leur serviette. " Moi je ne serai pas contre un peu de piment. "Bon Charlotte commençait peut-être un peu à partir dans des délires étranges mais comment lui en vouloir ? Ok disons que c'était la chaleur alors. Au moins, ça avait le mérite de faire rire les adolescentes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

••••••••••••••••
Hey mais c'est
Invité
Yeah ❤
••••••••••••••••


MessageSujet: Re: Que faire par une journée ensoleillée ? (Shade)   Sam 10 Juil - 1:12

    J'ai failli répondre à Charlotte qu'il m'arrivait déjà de perdre ma tête de temps en temps, vu le nombre de fois où je passais d'une pièce à l'autre pour retrouver un objet perdu, m'insultant moi-même d'être si étourdie. Et puis elle déclara que j'étais une sale gosse, et étonnement j'étais bien d'accord avec elle. Oui, mais qu'est-ce qu'il y avait de mal à ça ? Rien, bien heureusement, et j'allais rester ainsi pas mal de temps, à déranger ceux qui ne m'aimaient pas et sécher les cours dès que j'aurai envie de prendre un peu l'air.

    Et puis, peu après, j'ai failli la faire pleurer. Ce n'était pas du tout mon intention, pourtant. Je me suis dit que si elle versait la moindre larme, je la prenais dans mes bras immédiatement pour me faire pardonner. Et dire que j'avais juste laisser sortir ce que je pensais, comme ça, sans même penser aux conséquences que cela pouvait avoir... Mais il faut comprendre aussi que je suis tellement bien aux côtés de Charlotte que je ne me pose aucune question. Elle me comprend, m'apprécie comme je suis. A ma connaissance, et ce même lorsque Marjorie et moi faisions les 400 coups, jamais elle ne m'a jugée ni fait de reproches vis à vis de mes actes. Je lui serais toujours reconnaissante pour être restée auprès de moi, comme ça. Alors forcément, je suis si détendue lorsqu'elle est là que j'en oublie ma retenue, j'en oublie de me taire et de faire attention.

    Après quelques autres paroles, nous nous sommes dirigées vers les vestiaires. Je crois que bien que de toute ma vie je n'ai jamais été aussi rapide pour me changer. Je vous jure, il faisait tellement chaud que je n'avait qu'une pensée, et c'était celle de me jeter à l'eau immédiatement. J'avais dû marcher sous le soleil brulant jusque chez elle - certes, nous n'habitions pas si loin l'une de l'autre que ça, mais quand même ça me faisait bien quelques minutes de marche, qui peuvent paraître interminables - puis jusque la piscine. Et là, enfin, j'y étais ! Ouf.

    "- Crois-tu que nous auront droit à rencontrer de beaux et jeunes maîtres nageurs ?"

    Je me suis mise à rire. Ça lui ressemblait bien, de dire ça. Elle avait le don pour sortir des choses auxquelles je ne pensais même pas à des moments improbables. En étendant ma serviette, vous voyez, j'avais plutôt pensé à la détente que j'allais pouvoir m'accorder. Et aussi, je dois bien l'avouer, à mes chers camarades qui s'ennuyaient à mourir au bahut à l'heure qu'il était. Franchement, les pauvres. J'étais bien contente de ne pas m'être réveillée ce matin-là. Je préférais mille fois ma place à la leur, même si je me doutais bien que les représailles ne tarderaient pas dès mon prochain jour de cours. Là, sur le coup, je n'en avais rien à faire.

    "- Moi je ne serai pas contre un peu de piment."


    Elle n'avait pas une vie particulièrement ennuyante mais pas particulièrement trépidante non plus. Moi non plus, au passage. C'est en me disant ça que je me suis rendue compte que je ne connaissais plus grand chose de sa vie actuelle. Avant, je pouvais vous dire exactement où elle était et ce qu'elle y faisait. Surtout qu'en France, nous habitions encore plus près l'une de l'autre que maintenant, dans la même rue d'ailleurs.

    "- Moi non plus ! Et maîtres nageurs, pas forcément, mais beaux et jeunes, je dirai pas de refus."

    Je l'ai prise par la main pour l'encourager à m'accompagner dans l'eau. Je voulais y aller là, tout de suite, sans même réfléchir. J'avais attendu une journée aussi belle avec elle depuis trop longtemps.

    "- Aller, à l'eau !"

    Quelques secondes plus tard, on y était déjà. La fraîcheur était la bienvenue, et j'étais limite soulagée. Je lui ai fait un sourire en me retenant au bord - rassurez-vous, je sais nager, mais il est quand-même plus pratique de s'appuyer sur quelque chose, surtout quand cette chose est juste à côté de vous - et je lui ai dit :

    "- Bon, je sais que je change radicalement de sujet, mais sinon, t'as un boulot maintenant, en dehors des études ? Faut vraiment qu'on se voit plus souvent, je vais finir par ne plus rien savoir de toi sinon !"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

••••••••••••••••
Hey mais c'est
Invité
Yeah ❤
••••••••••••••••


MessageSujet: Re: Que faire par une journée ensoleillée ? (Shade)   Sam 10 Juil - 14:34


Depuis qu'elles avaient déménagé, les deux amies ne se voyait plus aussi souvent qu'auparavant. Elles menaient toutes les deux une vie différente . Charlotte venait de débarquer en Allemagne depuis peu et il avait fallu qu'elle s'adapte à un nouveau quotidien. La collocation avec son père, qu'elle ne voyait plus depuis ses trois ans, s'avérait difficile par moment. Notamment lorsque celui-ci ramenait de nouvelles conquêtes chaque soir. Et puis, la jeune fille était très occupée entre ses études et son travail. Tout cela faisait en sorte qu'elle n'avait pas pu voir Shade depuis un moment, ce qui lui manquait énormément. Pourtant, le lien entre les adolescente était bien trop fort pour souffrir de cette séparation. La preuve ! Elles étaient bien là, ensemble, au bord de la piscine, comme si elles ne s'étaient jamais quittées.

Elles plaisantèrent en étendant leur serviette. Il est vrai qu'un peu de distraction aurait été la bienvenu, bien que Charlotte ait déjà un petit ami. A vrai dire, elle projetait de le quitter mais attendait le bon moment pour le lui annoncer. Elle ne pouvait décemment pas le faire par téléphone ! De toute manière, un jour de semaine comme celui-là la piscine était très peu fréquentée. Cela se résumait à quelques retraités qui tricotait sur un coin de la plage en béton. La jeune fille voulut s'étendre sur sa serviette, mais n'en eut pas le temps. Shade la tirait déjà vers le bassin, Charlotte y plongeant carrément. La fraîcheur de l'eau était le bienvenu. Charlotte adorait nager. Quand elle se trouvait dans l'eau, elle était dans son élément. Plus rien n'existait. En général, cela lui permettait de faire le point sur sa vie, de réfléchir tranquillement. Elle rejoint Shade au bord, l'éclaboussant en riant au passage.

"Oui, c'était la condition pour intégrer l'école de photographie. Je dois participer aux frais avec mes parents. Conclusion, mon père m'a trouvé un bouleau dans un journal people absolument lamentable ! Un de ces torchons à l'affut de n'importe quel mensonge, pourvue que ça fasse vendre. Mais bon, c'est un début et c'est mieux que rien." Lui expliqua-t-elle.

Elle repensa d'ailleurs à sa première interview. Elle avait interrogeait Tom Kaulitz, et cela ne s'était pas vraiment bien passé. Le stress l'avait rendu agressive envers le guitariste. Donc ce n'était pas l'idéal pour un début.

" Maintenant qu'on est bien installé, on va pouvoir avoir du temps à nous ! Je veux moi aussi tout savoir de ta vie en ce moment !"

Charlotte promena son regard sur le reste des lieux et tomba sur deux femmes d'un certain âge, assise dans deux fauteuils en osier et en train de tricoter tout en papotant. C'était une vision touchante qui fit sourire la jeune fille.

" Tu crois que l'on ressemblera à elles plus tard ? " Dit-elle en les désignant du menton.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

••••••••••••••••
Hey mais c'est
Invité
Yeah ❤
••••••••••••••••


MessageSujet: Re: Que faire par une journée ensoleillée ? (Shade)   Ven 16 Juil - 4:06

    Le soleil mordait toujours ma peau, mais ce n'était plus aussi déplaisant une fois dans l'eau. J'avais encore l'impression de brûler mais elle s'estompait petit à petit. Je devais une fière chandelle à l'eau, sur ce coup-là, c'est vrai. Et pourtant ce n'est pas de bonne grâce que je dis ça car je déteste l'eau. A Part ma douche, bien sur, dans laquelle je passe obligatoirement plus d'une demi-heure - oui, je sais, vive l'économie d'eau - mais je ne suis pas sûre que cela soit valable. Je suis infoutue d'ouvrir les yeux dans l'eau, et rien que le fait de savoir que je ne vais pas pouvoir respirer durant quelques secondes me rebute. Vous avez comprit, la mer ce n'est pas trop mon truc, avec toutes ses vagues et tout son sel - mais rassurez-vous, la piscine, c'est parfait.
    Je suis donc restée vers le bord pour un début. Je ne comptais pas faire des longueurs aujourd'hui mais seulement goûter la fraîcheur de cet endroit et me remettre à jour son mon programme je-connais-tout-de-ma-meilleure-amie. Cela me manquait.

    "- Oui, c'était la condition pour intégrer l'école de photographie. Je dois participer aux frais avec mes parents. Conclusion, mon père m'a trouvé un bouleau dans un journal people absolument lamentable ! Un de ces torchons à l'affut de n'importe quel mensonge, pourvu que ça fasse vendre. Mais bon, c'est un début et c'est mieux que rien."

    Moi je trouvais ça plutôt bien qu'elle est eu une place dans ce journal, aussi minable soit-il. Il y aurait beaucoup plus d'avantages que d'inconvénients. Malgré le fait qu'il ne soit pas vraiment sérieux ni connu, elle pourrait acquérir beaucoup d'expérience, ce qui lui éviterait bien des surprises à l'avenir. Et puis au moins, elle rencontrerait pas mal de monde.
    Charlotte et moi nous complètions sur ce point : moi qui était plutôt tournée vers l'écriture, et elle vers la photographie. C'était ce qu'elle voulait faire, elle en était convaincue, persuadée, et elle n'en démordait pas. J'admirai sa volonté, car en me disant ça j'ai pris conscience qu'elle était vraiment sûre d'elle. Elle avait une idée, une envie, et elle faisait tout pour la mettre à exécution.

    "- Ouais, je vois le genre, le journal à scandal quoi. Mais en y réfléchissant bien, pour toi il y a plus davantages que d'inconvénients, donc tu n'as rien à perdre."

    J'ai regardé autour de moi, histoire de me familiariser avec l'endroit. C'était la première fois que je venais ici et je trouvais que c'était plutôt grand. Il n'y avait pas énormément de monde, mais ce n'était pas comme si cela parraissait vide, c'était plus comme si Charlotte et moi n'avions le monde que pour nous deux. Le rêve.

    "- Maintenant qu'on est bien installées, on va pouvoir avoir du temps à nous ! Je veux moi aussi tout savoir de ta vie en ce moment !"

    Je me suis mise à rigoler et j'ai carrément faillit m'étouffer au passage. J'ai eu droit à des claques dans le dos pour m'en remettre, et j'ai finalement réussis d'ailleurs.
    Que pouvais-je lui dire de ma vie ? Je ne trouvais rien, dans l'immédiat, qui soit suffisament important pour être mentionné. C'était juste la routine, comme la vie de pas mal de gens je suppose.

    "- Et bien, voyons... c'est toujours comme avant. Ca me fait bizarre d'entendre parler allemand tout autour de moi et de devoir le parler aussi. C'est normal tu me diras, et puis tu es dans le même cas que moi, tu comprends que c'est parfois un peu déstabilisant de changer de pays... mais mine de rien je suis bien ici ! Les autres élèves de mon bahut sont sympas et acueillant, je n'ai rien à dire de ce côté-là."

    Je n'avais absolument aucune envie d'étaler mes problèmes maintenant. Ils ne m'avaient même pas traversé l'esprit. Je passais au dessus d'eux comme si de rien n'était, comme s'ils n'avaient jamais éxisté et qu'ils n'existeraient jamais. J'avais la tête juste vide et calme en sa présence, c'était agréable et reposant.

    "- Tu crois que l'on ressemblera à elles plus tard ?"

    J'ai tourné la tête et suivi son regard. Deux petites grand-mère papotaient et tricotaient, sagement assises. Je me voyais assez mal tricoter mais pourquoi pas. Je savais que la question cachée était surtout "crois-tu que nous serons toujours ensemble à cet âge-là ?". Je n'avais pas la réponse mais je l'espérais.

    "- C'est possible. Je m'imainais avec un peu moins de rides mais comme on ne sait pas ce que la vie nous réserve..., ajoutais-je avec du sourire dans la voix (si si, c'est possible)."

    Je me suis replongée la tête sous l'eau un bon coup histoire d'échapper encore au soleil. Paf, dans ta face soleil, je suis plus forte que toi aujourd'hui. Lorsque j'ai de nouveau regardé Charlotte, j'avais des cheveux plaqués sur la peau et indisciplinés. Ils partaient dans tous les sens et me cachaient même la vue. Je les ai remis en ordre en quelques coups de main et pour me venger du tour que venait de me jouer l'eau, j'ai décidé d'arroser Charlotte. Il fallait que ça tombe sur quelqu'un, que voulez-vous que je vous dise ? Je me voyais mal éclabousser nos deux petites mémés tricoteses, et il y avait une jolie jeune fille juste devant moi. Je n'allais pas me gêner. Et je vous rappelle qu'une journée à la piscine sans noyer son camarade à moitié au moins n'est pas une véritable journée à la piscine.
    Lorsqu'il y a eu un instant de repos, je lui ai demandé :

    "- Tu as gardé des contacts avec les amis qu'on avait en France ? Parfois je me dis que c'était vraiment idiot de vouloir les oublier... et tu as fait de bonnes rencontres ici ? Ou de mauvaises d'ailleurs."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

••••••••••••••••
Hey mais c'est
Invité
Yeah ❤
••••••••••••••••


MessageSujet: Re: Que faire par une journée ensoleillée ? (Shade)   Ven 16 Juil - 12:30


Shade souligna le fait qu'elle aurait beaucoup plus d'avantages que d'inconvénients à travailler dans un journal aussi lamentable qu'il puisse être. Elle avait bien entendu raison. Cela lui apportait une expérience non négligeable dans un CV, ainsi qu'un peu plus d'assurance. En apprenant les ficelles du métier, elle quittait son personnage de jeune étudiante naïve pour s'affirmer en tant que photographe et journaliste. Il est vrai que cela ne pouvait pas être ignoré par ses futurs employeurs.

"Exactement. Et je ferais peut-être des rencontres intéressantes comme ... je sais pas moi ... des grands reporters qui seront prêt à m'offrir un poste lorsque j'aurai terminé mes études. Enfin il ne faut pas rêver non plus mais s'il y a ne serait-ce qu'une chance sur mille que ça se produise, je suis prête à tout tenter pour que ça tombe sur moi !"

Charlotte était déterminée. Depuis toute petite elle savait ce qu'elle voulait faire de sa vie et n'en démordait pas. Alors aujourd'hui qu'elle se trouvait si prêt du but, il n'y avait aucun moyen de la faire reculer. Non, elle avait ce que certains appellent "la rage de vaincre". Mais comme souvent lors de conversation, elle n'aimait pas que l'attention se focalise sur sa vie et préféra demandait ce qui se passait pour Shade en ce moment. Celle-ci faillit d'ailleurs s'étouffer à l'écoute de cette question, et la jeune fille dut lui taper dans le dos afin qu'elle s'en remette.

"Fais moi le plaisir de rester vivante encore un peu." Lui dit-elle en souriant devant la mine déconfite de son amie. " Allez j'ai encore besoin de toi moi ! " Plaisanta-t-elle.

Son amie finit par lui répondre qu'il était assez déstabilisant de changer de pays, ce à quoi Charlotte hocha la tête. Elle en savait elle-même quelque chose même si elle s'adaptait finalement plutôt bien à sa nouvelle vie. La seule chose qu'elle aurait aimé changer était le fait de vivre avec son père. Il était sympathique, elle ne pouvait pas dire le contraire, mais également très égoïste. Charlotte aurait pensé partager de bons moments avec lui, rattraper un peu le temps perdu. Pourtant, cela ne semblait pas avoir effleuré son esprit, car il ne changeait en rien ses habitudes. Il ne rentrait que très rarement à l'appartement, et en général il le faisait avec un charmante demoiselle. Bien sur, ce n'était jamais avec la même. Jusqu'à maintenant, Charlotte n'avait jamais réellement souffert du divorce de ses parents, puisqu'elle était bien trop jeune pour se souvenir de l'époque où ils vivaient encore ensemble. Mais le voir s'afficher de cette manière avec ces pimbêches sans penser que cela pouvait faire du mal à sa fille lui était tout simplement insupportable !

Ceci étant dit, et voyant que Shade n'avait nullement envie de poursuivre la conversation sur sa vie, Charlotte changea de sujet en désignant deux grand-mère un peu plus loin. Elle espérait réellement être toujours aussi amie et complice avec Shade à cette âge là, mais il était vrai que l'on ne pouvait jamais savoir ce qui se passerait. Elle sourit à sa remarque.

"On a plutôt intérêt à se trouver un mari avant. Personne ne voudra plus d'une vieille pomme toute flétrie " Dit-elle en riant.

Venait-elle de traiter Shade de vieille pomme ? Non ! Elle n'aurait jamais osé. Celle-ci disparu quelques instant sous l'eau puis remonta, et commença à l'arroser. Elle allait surement lui faire payer la comparaison avec la pomme.

"Oh tu veux jouer à ça ?" Lui demanda-t-elle avec une lueur malicieuse dans le regard.

Elle s'approchait, menaçante, prête à faire couler son amie. Il ne fallait pas s'en prendre de cette façon à Charlotte. Surtout pas dans une piscine, où elle se sentait vraiment à l'aise et pouvait rester des heures à martyriser sa pauvre victime.

" Ne me tente pas " La prévint-elle en riant. "Tu sais que je peux être diabolique. "

Son amie lui demanda ensuite si elle avait gardé contact avec ses autres amis en France, ou si elle avait fait de nouvelles rencontres.

" Je n'ai pas vraiment eu le temps de prendre des nouvelles de la France. Ma mère et mes frères m'harcèlent déjà de coups de téléphone, mail et textos en tout genre. Tu les connais ! Alors à part toi et Corentin, non je n'ai pas vraiment de contact. Même si j'essaie de diminuer ceux avec Corentin le plus possible." Dit-elle avec un petit sourire triste.

Cela ne lui faisait jamais plaisir de faire souffrir quelqu'un mais elle ne pouvait pas rester avec lui. Ils étaient trop différents. Et puis il fallait bien avouer que Charlotte n'était pas faîtes pour les relations durables, alors les relations durables à distances .... ce n'était même pas la peine !

" Quand aux nouvelles rencontres ... Et bien j'ai enfin vu en chair et en os mon correspondant anglais. Il s'appelle Aiden, et il est ne Allemagne lui aussi. Sinon, j'ai dut interviewer Tom Kaulitz, le guitariste des Tokio Hotel. Je ne sais pas si tu connais ce groupe. Mais ça ne s'est pas très bien passé en fait. Et toi ? De nouvelles rencontres ? " La questionna-t-elle.


Revenir en haut Aller en bas


••••••••••••••••
Hey mais c'est
Contenu sponsorisé
Yeah ❤
••••••••••••••••


MessageSujet: Re: Que faire par une journée ensoleillée ? (Shade)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Que faire par une journée ensoleillée ? (Shade)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAMPTON COURT ™ :: « RELAX TAKE IT EASY » :: Corbeille-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit